caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Nos coureurs, leurs histoires

Les bienfaits de la course sur la santé mentale

Deux coureurs qui sourient
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Bien que les bienfaits physiques de la course soient établis, de nombreuses preuves suggèrent qu’elle peut également améliorer votre santé mentale. La course a joué un rôle important dans la gestion de mon propre bien-être au fil des ans, et je m’attends à ce que de nombreux autres coureurs en disent autant. Alors, quels sont les bienfaits de la course sur la santé mentale?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été aux prises avec la dépression et l’anxiété. Mon cerveau fonctionne ainsi. C’est aussi probablement l’une des principales raisons pour lesquelles j’ai été attiré par la course et le conditionnement physique en général à un âge relativement jeune. Sans bien comprendre pourquoi, je savais que je me sentais mieux lorsque j’étais actif.

Mais les bienfaits de la course sur la santé mentale ont également été reconnus par un ensemble impressionnant et croissant de travaux scientifiques, qui continuent de renforcer l’idée que la course est bonne pour le corps et l’esprit. Explorons quelques-unes des passionnantes découvertes les plus récentes.

Réduction du stress

L’idée de « faire passer sa colère » par l’exercice remonte à loin pour une excellente raison : cela fonctionne. Avez-vous déjà eu une journée difficile et ressenti que vous aviez tout simplement besoin de courir? Puis, après avoir couru, ne vous êtes-vous pas senti plus léger et mieux préparé à gérer le stress auquel vous êtes confronté? Personnellement, je peux sentir la différence dans ma façon de penser lorsque je n’ai pas pu suivre mon programme de course. D’ailleurs, lorsque mon anxiété et ma dépression s’aggravent sensiblement, ma femme me demande généralement comment se sont passé mes courses. Que se passe-t-il en fait? Pourquoi ça marche?

Tout d’abord, nous devons faire face à l’évidence : la course vous permet de prendre une pause de tout ce qui se passe dans le monde qui vous entoure et vous offre une expérience de calme dans un état de pleine conscience (nous aimons appeler ce sentiment le —Runfulness). Parfois, tout ce dont vous avez besoin pour vous sentir mieux est d’oublier une situation pendant ne serait-ce qu’un instant. Et la course est un moyen parfait d’y parvenir. Mais les bienfaits de la course ne s’arrêtent pas là : elle amène votre cerveau à travailler plus.

Pendant longtemps, les connaissances courantes en matière de conditionnement physique indiquaient que la réduction du stress lors d’une bonne course était le travail de produits chimiques appelés endorphines, qui sont connus pour réduire la douleur et améliorer les performances musculaires. Cette distinction est importante. Selon David Linden, Ph.D., professeur de neurosciences à la Johns Hopkins University School of Medicine, ces endorphines ne sont probablement pas la cause de ces bienfaits particuliers de la course sur le mental, car elles ne peuvent pas réellement traverser la barrière hémato-encéphalique. Elles n’ont donc probablement que peu ou pas d’impact sur ce qui se passe dans votre tête. Linden suggère plutôt que les endocannabinoïdes – un groupe de neurotransmetteurs qui voyagent dans et autour du cerveau – en sont responsables.

Une fois qu’ils pénètrent dans le cerveau, les endocannabinoïdes ont l’incroyable capacité de réduire le sentiment d’anxiété et d’encourager au calme. Comme vous l’avez probablement deviné, les endocannabinoïdes sont produits à des concentrations supérieures à la normale pendant vos courses. Pendant que vous courez, ces charmantes petites réactions chimiques agissent activement pour apaiser votre stress et maintenir votre calme.

deux coureurs accroupis après une course

Mais qu’en est-il une fois votre course terminée? Après tout, ce qui vous stresse pourrait très bien vous attendre à la maison. N’ayez pas peur : la neuroscience est là.

Selon des chercheurs de l’Université du Maryland, le fait d’effectuer régulièrement de l’exercice peut reprogrammer la façon dont votre cerveau réagit aux situations stressantes et vous préparer à mieux faire face à ces défis à long terme. De plus, une étude publiée dans Health Psychology a examiné la stabilité émotionnelle de plus de 2 000 adultes américains et l’a comparée à leur niveau d’activité. En bref, les chercheurs voulaient découvrir si l’exercice régulier avait un impact sur la façon dont les gens gèrent le stress. Sans surprise, l’équipe a découvert que les personnes qui effectuent régulièrement une activité avaient une plus grande stabilité émotionnelle et étaient plus susceptibles de rester positives même lors d’événements stressants.

Une meilleure humeur

La course réduit non seulement votre stress immédiat, mais elle rend aussi votre cerveau plus apte à gérer le stress futur. Il ne fait pas chercher bien loin pour voir comment cela pourrait améliorer votre humeur.

Mais les bienfaits de la course sur la santé mentale vont encore plus loin. Bien que le mécanisme exact ne soit pas encore entièrement compris, de nouvelles recherches indiquent que l’exercice régulier, notamment la course, peut aider à réduire les symptômes de la dépression. Comme le fait remarquer le professeur Linden, « l’exercice a un effet antidépresseur spectaculaire. Il active la réponse du cerveau au stress physique et émotionnel. »

Prenons, par exemple, une étude de 2020 de Revista Argentina de Clnica Psicolgica, une revue argentine qui couvre tout un éventail de sujets de psychologie clinique. Elle a démontré que la course longue distance régulière améliorait considérablement la dépression majeure chez les étudiants masculins et féminins. Il est intéressant de noter que cette étude a divisé la dépression en plusieurs composantes, puis comparé l’intensité de ces symptômes pendant les périodes de course régulière et d’inactivité. En grande majorité, les coureurs se sentaient plus confiants dans les situations sociales, avaient un plus grand sentiment d’accomplissement, dormaient mieux et étaient capables de se concentrer davantage sur leur travail. Cela nous amène à quelque chose qui mérite d’être discuté : les avantages de définir et d’atteindre tes objectifs de course. Un programme de course bien conçu peut vous guider vers des objectifs progressifs et, au fur et à mesure que vous les atteignez, votre confiance et votre satisfaction peuvent grandir, renforçant ainsi les bienfaits de la course sur la santé mentale.

Deux coureurs sur une course sur sentiers

Un coup de pouce pour votre cerveau

Enfin, il existe des preuves solides suggérant que courir régulièrement peut augmenter les capacités de réflexion de votre cerveau, cette incroyable machine à penser. En effet, de nombreuses études, y compris des recherches de l’American Physiological Society, ont démontré que la course stimule un processus impressionnant connu sous le nom de neurogenèse, ou la croissance de nouvelles cellules cérébrales.

Pensez-y! La course permet à votre cerveau de se développer. Cette croissance est d’autant plus visible dans l’hippocampe, une région du cerveau associée à la mémoire. En conséquence, il a été démontré que la course améliore la mémoire, la concentration et la pensée créative tout en ralentissant le déclin cognitif.

De toute évidence, les bienfaits de la course sur la santé mentale sont vastes et bien établis. Non seulement la course vous offre une barrière momentanée contre le stress de la vie et vous offre un sentiment de satisfaction lorsque vous atteignez vos objectifs, mais le sport peut également restructurer votre cerveau de manière à ce qu’il fonctionne mieux, plus rapidement et avec moins de stress. Que vos objectifs soient physiques, mentaux ou les deux, la course répond à vos besoins.

Les conseils de notre rédacteur sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons toujours à parler avec votre médecin ou votre professionnel de la santé avant d’apporter des modifications à vos routines de course, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Jonathan Thompson

Amateur de conditionnement physique

Jonathan avec un chien dans la neige

Mon intérêt pour le conditionnement physique a commencé lorsque j’étais jeune, principalement en tant que stratégie de survie d’un asthmatique maigrichon. Après avoir obtenu mes certifications d’entraîneur personnel et de nutritionniste, j’ai commencé à rédiger des articles sur le conditionnement physique. À ce stade, la course est une partie non négociable de ma vie.