caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Astuces de course

Huit bienfaits holistiques de la course à pied dans la nature

Deux coureurs en montagne avec le soleil qui émerge des nuages
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Lorsqu’elle voit un cardinal voler ou se percher dans un arbre, ma mère nous dit toujours que c’est un membre de la famille qui est décédé et qui prend de nos nouvelles. De temps en temps, lorsque je cours dehors sur un sentier, il m’arrive de voir un cardinal descendre en piqué devant moi et peu importe à quel point je suis fatiguée, ça me revigore et me fait sourire. Parfois, je cours même un peu plus longtemps grâce à cela.

Il y a d’innombrables autres fois où je vis ces petits moments en courant à l’extérieur. Alors, qu’est-ce qui fait que courir dans la nature est si agréable?

Il existe de nombreux faits bien connus expliquant pourquoi courir est bon pour vous. Qu’il s’agisse de la santé cardiaque ou du tonus musculaire, on retrouve de nombreux exemples de ces bienfaits dans les magazines et les publications de blogue. Il y a de fortes chances que vous soyez déjà au courant. Dans cet article, mon objectif est d’expliquer certains des bienfaits moins connus, mais tout aussi importants, de la course dans la nature.

À mon avis, les bienfaits physiologiques de la course à l’extérieur sont souvent l’aspect le plus négligé mais aussi le plus intéressant de la course dans les sentiers locaux. Partons à la découverte!

Avantages physiologiques de la course à l’extérieur

1. Gestion du stress

Bien qu’il ait souvent mauvaise réputation pour des raisons évidentes, le stress joue en fait un rôle essentiel pour nous aider à grandir et à évoluer en tant qu’êtres humains, et il nous aide aussi à atteindre les objectifs et les responsabilités que nous nous sommes fixés, tant et aussi longtemps que nous ne faisons pas, métaphoriquement parlant, déborder la coupe. Le stress chronique, ou une trop grande quantité de stress, est mauvais pour nous, mais il a été prouvé que le stress volontaire et gérable a des effets rapides et durables, tant sur le plan mental que physique.

Selon une recherche de l’UC Berkeley, « Un stress gérable augmente la vigilance et les performances. Et en encourageant la croissance des cellules souches qui deviennent des cellules cérébrales, le stress améliore la mémoire. L’augmentation des cellules souches et de la génération des neurones est logique sur le plan adaptatif. »

Alors, qu’est-ce que cela a à voir avec le fait de courir à l’extérieur? Premièrement, la course à pied est habituellement un stress volontaire pour l’esprit et le corps. Plus nous sortons pour nos courses, plus nous travaillons pour augmenter notre force, notre endurance, notre discipline et notre réponse au stress. Courir à l’extérieur nous donne une variabilité supplémentaire et nous permet de rester mentalement forts et de nous adapter à notre environnement. Vous êtes-vous déjà entraîné pour une course au printemps et le jour de la course, il fait 80 degrés et le temps est humide? Ce n’est agréable pour personne, et vous entendrez rarement parler de quelqu’un qui a réalisé son record personnel dans de telles conditions. Choisir de courir par un temps qui n’est pas idéal nous permet de rester mentalement et physiquement alertes face à ces changements d’environnement. La prochaine fois qu’il fait 45 degrés et qu’il pleut ou, au contraire, qu’il fait plus de 80 degrés et qu’il fait soleil, faites appel à votre muscle de motivation et sortez de chez vous. (N’oubliez pas de vous équiper de manière appropriée et de rester hydraté!)

Je peux personnellement en témoigner car c’est en hiver, plus que durant les étés chauds, que j’ai le plus de mal à enfiler mes chaussures et à sortir. Mais je peux vous affirmer que 100 % des fois où je vais courir, je suis contente de l’avoir fait. Je me sens mieux et je suis meilleure pour l’avoir fait.

Femmes sautant d’un rocher à l’autre par une journée ensoleillée

2. Profitez des moments d’émerveillement

Tout comme l’observation d’un cardinal, nous vivons plusieurs choses qui nous font du bien lorsque nous courons à l’extérieur. Des plantes qui fleurissent le long d’un sentier, une chute d’eau entourée de brume (si vous avez la chance de vivre dans une région où il y a des chutes d’eau!), un bel oiseau qui descend en piqué, un grand chevreuil qui apparait devant vous sur le sentier.

Une telle vision peut être une source d’émerveillement. L’émerveillement est souvent réservé aux grands moments, comme apercevoir un énorme double arc-en-ciel dans le ciel ou voir le Grand Canyon pour la première fois. Il est également possible de ressentir de l’émerveillement à travers ce que j’appellerai des « micro-moments », et il y a de nombreuses occasions de vivre ces moments lors d’une course dans la nature. Ces moments sont aussi scientifiquement bénéfiques pour les humains.

« Même de brèves expériences d’émerveillement produisent une foule de bienfaits, y compris un sens accru du temps et de plus grands sentiments de générosité, de bien-être et d’humilité », selon une étude de UC San Francisco. Des recherches supplémentaires de l’UC Berkeley ont révélé que le fait d’être régulièrement émerveillé peut probablement contribuer à réduire les niveaux d’inflammation (ce dont nous, coureurs et coureuses, pouvons bénéficier).

Les bienfaits de la course à l’extérieur sur la santé mentale

3. Profitez-en pour absorber de la vitamine D

La vitamine D est un des nutriments les plus importants pour le corps. elle nous aide de multiples façons, qu’il s’agisse de préserver la densité osseuse ou la santé immunitaire. Malgré cela, environ 42 % des Américains ont une carence en vitamine D, selon la Cleveland Clinic.

Une des meilleures façons d’absorber davantage de vitamine D est d’exposer la peau à la lumière directe du soleil. Quel meilleur moyen d’augmenter votre taux de cette vitamine que de courir sur les sentiers de votre région tout en respirant l’air frais? La prochaine fois que vous courez et que le soleil brille, remerciez la nature de vous fournir de façon aussi agréable un apport de ce nutriment indispensable à la vie. Plutôt cool, hein?

4. Améliorez votre condition physique générale

Dans presque tous les systèmes sur terre, que ce soit le corps humain, la société ou ton arrière-cour, la diversité crée plus de résilience et de force. Courir à l’extérieur offre une plus grande diversité de terrains et de stimuli : sauter par-dessus les fissures et les flaques d’eau, tourner un coin, monter et descendre des collines ou des escaliers, éviter les racines dans un sentier, etc. À son tour, votre corps est davantage sollicité par rapport à la course sur un tapis roulant, une route pavée ou une piste de course.

Par exemple, votre tronc est plus sollicité lorsque vous tournez un coin ou un virage dans un sentier, vos quadriceps sont plus sollicités lorsque vous courez en descendant et vos mollets sont plus sollicités lorsque vous sautez par-dessus un trottoir ou que vous courez en montant. Courir sur un tapis roulant (même si cela reste un excellent entraînement physique) limite le nombre de muscles qui sont sollicités par rapport à la course à l’extérieur. Plus votre corps entier est fort, plus il devient résilient et efficace. De plus, plus vous courez en descendant les sentiers tout en évitant les racines ou les pierres, plus vous améliorez votre sens de l’équilibre.

Deux coureurs sur un sentier de terre

5. Améliorez la santé de vos genoux et de votre dos

Je sais qu’il peut être difficile de croire à ce conseil. Beaucoup d’entre nous, coureurs, se sont probablement fait dire : « Tes genoux seront fichus avant tes 50 ans! » Pourtant, selon une étude du Journal of Bone and Joint Surgery réalisée auprès de 675 coureurs, le taux d’arthrite des marathoniens était bien inférieur à celui de l’Américain moyen. Lorsque vous courez sur des sentiers à l’extérieur, la surface plus douce ménage vos genoux, vos hanches et votre dos plus que le béton ou un tapis de course.

6. Augmentez votre durée de vie

Selon une méta-analyse réalisée en 2018 et publiée dans le British Journal of Sports Medicine, la course à pied est associée à un risque de mortalité toutes causes confondues, cardiovasculaire et par cancer inférieur de 27 %, 30 % et 23 %, respectivement, par rapport à l’absence de course à pied. Il s’agit d’une différence importante et une très bonne raison de sortir chaque semaine.

Les bienfaits de la course sur la santé mentale

7. Diminution de la dépression

En d’autres mots, la course à pied aide à combattre la dépression. Cela ne surprend probablement pas la plupart des gens, car je crois que toute personne qui court et qui lit ceci serait d’accord pour dire que la course à pied aide à équilibrer les niveaux de stress et d’anxiété et à éloigner la dépression. Courir à l’extérieur favorise encore davantage la santé mentale. Lorsque vous courez à l’extérieur, vous respirez l’air frais, vous courez alors que le soleil se lève ou se couche, vous sentez peut-être le vent dans votre dos ou le froid du petit matin.

Nous, les humains, avons évolué pendant longtemps dans une relation symbiotique avec la nature. Courir dehors peut donc sembler « naturel » et rafraîchissant pour la plupart des gens. Courir à l’extérieur vous permet d’explorer de nouveaux endroits et de nouveaux sentiers et de voir, entendre, sentir et ressentir de nouvelles choses. Vous croisez probablement des gens que vous regardez et à qui souriez peut-être. Ces moments passés avec d’autres personnes, surtout dans la nature, procurent des bienfaits mentaux et physiques bien plus profonds que ce que l’on peut imaginer.

Femmes courant dans les sentiers boisés

8. Faites une pause du technostress

Dernier point mais non le moindre, nous avons tous besoin d’une pause du travail, des médias sociaux et du temps passé devant un écran. De plus en plus d’études démontrent les effets négatifs sur la santé mentale, physique et émotionnelle de trop de temps passé devant un écran. Une étude a révélé que le fait de que passer trop de temps à fixer un écran de téléphone ou d’ordinateur entrainait une multitude d’effets négatifs sur la santé, notamment le TDAH, la dépression, le manque de sommeil et l’anxiété. S’il ne vous suffit pas de laisser votre téléphone pendant une heure et de respirer de l’air frais pour vous sentir mieux, vous auriez avantage à enfiler vos chaussures de sentier préférées, à courir dans la nature à travers la forêt et à transpirer un peu pour faire disparaitre le stress de la journée.

Se reconnecter avec la nature

Je ne suis peut-être pas objective, mais je peux affirmer avec confiance que presque tout le monde peut apprécier de courir dehors. De manière générale, en tant qu’humains, nous ne passons pas autant de temps à l’extérieur qu’auparavant. Entre le temps passé au travail, les trajets en voiture, le sommeil à l’intérieur ou les émissions en rafale sur Netflix, nous ne sommes plus aussi connectés à la nature que nous l’étions il n’y a pas si longtemps. Il n’y a rien de tel qu’enfiler ses chaussures et sortir de chez soi pour sentir le soleil sur sa peau, rechercher ces moments d’émerveillement, ressentir un sentiment d’accomplissement après avoir fait une boucle complète autour du lac et respirer simplement de l’air frais

.

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons à consulter votre médecin ou votre professionnel de la santé avant de modifier votre routine de course, votre alimentation ou votre programme de mise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tim Kelly

Marathonien et entraîneur

Tim en train de courir

Originaire de l’Ohio, il aime voyager, jardiner et aider les gens à faire plus lors de leur course qu’ils ne pensaient possible. Plus de 8 ans en tant qu’entraîneur de course et 12 ans comme coureur et cycliste.