caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Astuces de course

Courir pendant la grossesse : 7 choses importantes à savoir

Coureuse sur une route venteuse
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Vous avez un petit bout de chou en route, ce qui signifie des changements à venir. Voici comment gérer la course pendant la grossesse et par la suite.

Il fut un temps où les médecins disaient aux femmes de maintenir leur rythme cardiaque en dessous de 140 battements par minute si elles prévoyaient continuer à courir pendant leur grossesse. Heureusement, cette sombre période fait partie du passé et, aujourd’hui, il existe une myriade de modèles inspirants qui courent en toute sécurité et avec succès pendant ces neuf mois.

Non seulement cela, mais l’American College of Obstetricians and Gynecologists soutient l’exercice pendant la grossesse et énumère plusieurs avantages de l’effort pour la mère et le bébé. Il s’agit notamment d’une réduction des douleurs dorsales, d’une diminution du risque de diabète gestationnel et d’accouchement par césarienne, et d’un rétablissement post-partum plus rapide, entre autres. Une recherche supplémentaire publiée dans l’American College of Sports Medicine’s Health and Fitness Journal révèle que courir pendant la grossesse peut aider à réduire la dépression post-partum. Toutes des raisons fantastiques pour continuer à avancer sur la route quand vous attendez un enfant.

Si vous espérez continuer à courir pendant ta grossesse, consultez d’abord votre médecin. Avec son feu vert, suivez ces directives pour atteindre la ligne d’arrivée heureuse et en bonne santé.

1. Restez au frais

Pendant la grossesse, vous voulez vous assurer d’éviter la surchauffe, qui peut être dangereuse pour le bébé, surtout pendant le premier trimestre. Courez pendant les moments les plus frais de la journée, choisissez des parcours ombragés et portez des vêtements légers et amples. Veillez aussi à bien vous hydrater. Si le yoga chaud ou les saunas font partie de votre routine habituelle, c’est le moment de les mettre de côté.

2. Vérifiez vos attentes

Si vous avez l’habitude de courir à un certain rythme, sachez qu’à mesure que votre grossesse avance, cela va probablement changer. Il en va de même pour la distance que vous avez l’habitude de parcourir et le nombre de jours où vous courez chaque semaine. Cela peut aussi signifier ajouter des pauses de marche de temps en temps.

Fabriquer un bébé demande une bonne dose d’énergie, et votre corps vous fera savoir combien il lui en reste pour courir. Acceptez et respectez votre corps et sachez que vous retrouverez l’ancienne version de vous-même éventuellement. En attendant, détendez-vous et profitez du voyage, en appréciant tout ce que votre corps peut faire.

Femme courant dans une forêt

3. Restez attentive aux courbatures

Tout comme pour la course à pied lorsque vous n’êtes pas enceinte, vous voulez prévenir toute blessure potentielle. Avec un poids supplémentaire sur vos tissus mous et vos articulations, sans parler de votre dos lorsque votre ventre grossit, de nouvelles douleurs peuvent apparaître. En particulier, lorsque votre corps se prépare à l’accouchement, il libère une hormone appelée relaxine conçue pour détendre les tendons, les ligaments et les articulations.

Soyez consciente de ces changements et de leur impact sur votre démarche et votre capacité à courir confortablement. Faites également attention à votre équilibre lorsque le bébé grandit, car votre centre de gravité peut changer et vous rendre plus vulnérable aux trébuchements et aux chutes.

4. Courir ou pas?

Si vous avez l’habitude de participer à des courses et que vous appréciez la camaraderie qu’elles procurent, il n’y a aucune raison de ne pas continuer pendant votre grossesse. Mais, comme pour votre rythme d’entraînement et vos distances d’entraînement, adaptez vos attentes, gardez les records pour une autre fois et visez simplement l’expérience.

5. Continuez le travail de musculation

Tout comme soulever des poids est sain et soutient votre course à pied quand vous n’êtes pas enceinte, la musculation est un excellent moyen de soutenir votre corps en pleine évolution. Continuez vos routines en faisant des ajustements, si nécessaire, pour accommoder votre corps en pleine évolution.

6. Savoir quand s’arrêter

Avec un peu de chance, tout se passera bien pendant les trois trimestres mais, parfois, votre corps envoie des signaux quand il est temps de ralentir. En fait, une étude 2015 auprès de coureuses d’élite a révélé que seules 31 % ont continué à s’entraîner au cours de leur dernier trimestre. Il se peut que vous trouviez que la course à pied devient trop éprouvante pour vos réserves d’énergie, trop inconfortable ou que vous développiez trop de désagréments à l’approche de votre date d’accouchement prévue. C’est normal de mettre la course de côté et de trouver d’autres formes d’exercice.

Deux coureurs posant au coucher du soleil

7. Après l’arrivée de bébé

Beaucoup de nouveaux parents sont impatients de retourner sur les routes ou les sentiers. Qui pourrait les blâmer? Mais, d’abord, consultez votre médecin pour avoir le feu vert, puis prévoyez la reprise de votre kilométrage en douceur. Votre corps a vécu plus qu’un marathon ces neuf derniers mois, et il vous faudra plusieurs mois pour retrouver votre état normal de coureuse.

Soyez douce avec vos attentes. N’oubliez pas que vous dormez probablement beaucoup moins que d’habitude et, si vous allaitez, que votre corps est encore plus sollicité. Avec une approche patiente, similaire à un retour de blessure, vous serez de nouveau en forme avant même de vous en rendre compte. En fait, de nombreuses personnes constatent qu’après un rétablissement complet de la naissance et un retour à des niveaux d’entraînement plus normaux, elles sont plus fortes que jamais.

Courir pendant la grossesse peut finalement rendre l’expérience plus agréable, offrir de puissants avantages pour la santé pour vous et votre bébé, et faciliter l’accouchement. Avec l’accord de votre médecin et en suivant certaines directives, cela peut être une période à laquelle vous repenserez avec joie.

Les conseils de notre rédacteur sont uniquement à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons toujours à consulter votre médecin ou votre professionnel-le de santé avant d’effectuer des modifications à vos routines de course, de nutrition ou de conditionnement physique.

Étiquettes
Écrit par
Amanda Loudin

Rédactrice santé et sciences

Amanda Loudin courant dans une forêt

Je cours depuis plus de 20 ans et je suis journaliste depuis tout aussi longtemps. Je suis également entraîneuse de course certifiée et rien ne me fait plus plaisir que de marier écriture et course. Retrouvez-moi sur les sentiers avec des amis à deux et quatre pattes.