caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Comment

Voici ce que vous devez savoir si vous désirez courir dans la neige

Un coureur sur une route enneigée en hiver.
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Si vous n’avez jamais couru dans des conditions hivernales auparavant, l’idée de courir dans la neige pourrait, d’entrée de jeu, vous donner envie, plus que jamais, d’adopter le tapis roulant. Toutefois, si vous n’avez pas accès à un tapis roulant ou si vous préférez simplement être à l’extérieur, ne vous en faites pas; en prenant les précautions appropriées, vous pouvez courir en toute sécurité sur des surfaces enneigées.

Voici quelques conseils pour vous acclimater à la course par temps froid.

N’essayez pas d’être un démon de la vitesse

Si vous avez décidé de courir dans la neige, sachez que vous ne pourrez pas courir aussi vite que sur une surface sèche et attendez-vous à ralentir. Vous ne voulez pas glisser, tomber et risquer de vous blesser, surtout s’il y a de la glace sous cette fine trace de neige. Si vous décidez de courir alors qu’il neige, oubliez l’entraînement rapide et ajustez votre horaire d’entraînement en fonction des conditions.

Obtenez une certaine traction

Les surfaces fraîchement enneigées sont les plus sécuritaires pour courir. Toutefois, si vous courez sur une neige glacée et croûtée, songez à vous procurer des crampons de traction qui ressemblent à de petites chaînes à neige pour chaussures ou à des chaussures de course en sentier. Les crampons vous ralentiront, ce qui est un très bonne chose, car la sécurité devrait toujours être votre priorité. Votre détaillant d’accessoires sportifs pourrait être en mesure d’installer des crampons sur les semelles de vos chaussures pour vous éviter de glisser.

Un coureur sur un sentier enneigé entouré de collines.

Habillez-vous en fonction du temps

En matière d’équipement, faites des choix judicieux et achetez des vêtements de course d’hiver de qualité, surtout des chaussettes de laine ou des hauts et des bas en tissus anti-humidité afin de ne pas avoir froid lorsque vous transpirez, ce qui est inévitable.

Superposez les hauts anti-humidité et coupe-vent de façon stratégique. N’oubliez pas qu’il est toujours possible d’enlever un vêtement trop chaud mais, si vous avez froid et que vous n’avez rien apporté de plus, vous ne pourrez rien ajouter. De plus, habillez-vous comme si la température était plus chaude qu’elle ne l’est réellement (n’empilez pas les vêtements sous le parka). Vous constaterez que vous vous réchauffez rapidement lorsque vous commencez à courir. Si vous êtes bien habillé-e, l’air froid ne vous dérangera pas.

Pour un confort accru, optez pour des accessoires comme les gants et un bandeau ou une tuque pour couvrir vos oreilles. Les chauffe-mains et les chauffe-pieds font également toute la différence. Il suffit de les placer dans vos gants et vos chaussures avant une course hivernale.

Réchauffez vos muscles et vos articulations

Enfin, n’ayez pas peur de ralentir votre course pour commencer. Faites quelques étirements dynamiques des chevilles, des jambes et des hanches à la chaleur de votre maison, puis augmentez graduellement votre vitesse une fois que vous êtes sur la chaussée. Vous devez habituellement réchauffer vos muscles si vous courez dans la neige et par temps froid afin d’éviter les blessures. Les 10 premières minutes seront probablement les plus difficiles mais, par la suite, vous devriez vous sentir plus mobile et léger sur vos pieds.

Après avoir fait votre course sur la neige (que ce soit votre première ou votre millième), n’oubliez pas de prendre soin de votre corps : une collation après la course et un breuvage pour hydrater le corps, ce qui reste essentiel, même par temps froid. Maintenant, sortez et allez découvrir les merveilles de l’hiver!

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons à consulter votre médecin ou votre professionnel-le de santé avant de modifier vos routines de course, de nutrition ou de remise en forme.

Écrit par
Emilia Benton

Rédactrice collaboratrice

Emilia Benton en train de courir

Je suis originaire de Houston, au Texas, et j’ai couru 11 marathons et plus ou moins 30 demi-marathons, avec des records personnels de 3 minutes et 30 secondes et 1 minute et 39 secondes. Je suis également journaliste indépendante en santé et en conditionnement physique, entraîneuse de course certifiée USATF Niveau 1 et amatrice de musique country, de cuisine et de voyages internationaux.