caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Entraînement

Conseils d’expert-e-s pour courir par temps froid

Coureur par une journée sombre, froide et humide.
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Avez-vous de la difficulté à courir lorsque les températures chutent? Un coureur d’Alaska partage des conseils sur la façon de courir par temps froid.

Coureur à l’intérieur avec une tasse regardant le paysage enneigé à l’extérieur

Il est important de vous en tenir à votre routine, au diable le mauvais temps.

L’air est incroyablement froid. La condensation de votre respiration est aussi épaisse que le brouillard. Vous ne sentez plus vos mains ou vos pieds. Pourquoi endurez-vous cela?

L’entraînement que vous faites en hiver vous donnera les résultats que vous recherchez en été. Courir par temps froid peut être difficile, mais hiberner tout l’hiver parce que vous détestez sortir dans l’air glacial ne vous aidera pas à atteindre vos objectifs de course à long terme.

Adoptez ces conseils pour la course par temps froid, de l’avant-course à l’après-course et tout ce qui se trouve entre les deux.

Le coureur enfile un blouson et se prépare à partir pour courir.
Coureur bravant le froid et faisant une course.

Pré-course : tout est une question de superposition

  • Évaluez les éléments et choisissez l’équipement adapté à la température. S’il pleut, portez une tuque munie d’une visière et une veste légère et imperméable. S’il fait plus froid, commencer par une couche de base chaude et superposez les autres vêtements par la suite.
  • Habillez-vous comme si la température extérieure était 20 degrés plus chaude qu’elle ne l’est en réalité, car vous allez vous réchauffer et vous ne voulez pas avoir trop chaud pendant que vous courez.
Le coureur se frotte les mains
Coureur s’étirant sur une voiture
Le coureur qui entre dans une voiture.
Coureur traversant sur un pont.

La course : les 10 premières minutes sont les plus difficiles

  • Soyez prêt-e à vous pousser au début. Votre corps réagira au froid et il vous faudra environ 10 minutes pour vraiment vous réchauffer.
  • Les grappins ou les crampons sont indispensables lorsque vous courez sur la glace. Certains détaillants de course locaux installeront des crampons sur vos chaussures moyennant des frais minimes. La pose de crampons en vaut la peine pour éviter de vous blesser et de perdre de la vitesse si jamais vous glissez et tombez.
  • Tout comme pour les autres courses, le fait d’être dans un état d’esprit positif vous aidera à relever le défi physique d’avoir froid. Il vaut également la peine de payer un peu plus pour des vêtements de qualité qui sont durables et vous garderont au chaud kilomètre après kilomètre.
Profil latéral d’un coureur
Coureur sur un sentier

Après la course : récupération et aliments chauds

  • Il est important d’enlever vos vêtements froids et trempés de sueur dès que vous avez terminé pour éviter les frissons après la course. Après avoir enfilé des vêtements secs, prenez dix minutes pour étirer soigneusement votre cou, vos épaules, vos bras et vos jambes qui étaient probablement un peu plus tendus à cause du froid.
  • Réchauffez-vous avec un chocolat chaud ou un bol de soupe nourrissant après une course par temps froid.
  • N’oubliez pas de boire de l’eau. Il est facile d’oublier de boire après une course par temps froid, mais il est important de s’hydrater, peu importe la température.
Coureur sur un sentier
Étiquettes