caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Conseils de coureur

Course sur sentier c. course sur route : Qu’est-ce qui vous convient le mieux?

Un coureur franchit un terrain rocheux lors d’une course sur sentier.
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Course sur sentier c. course sur route. C’est la même chose, non? Que ce soit sur la route ou sur un sentier, on met un pied devant l’autre pour parcourir des kilomètres. Mais un instant! Bien qu’il y ait de nombreuses similitudes, il existe également de nombreuses différences.

Courir sur une route

La course sur route est plus courante que la course sur sentier pour des raisons évidentes. Vous pouvez enfiler vos chaussures et courir dans votre quartier directement en sortant de chez vous (à moins que vous ne soyez l’un des rares chanceux à avoir accès directement à un sentier). Pour la plupart d’entre nous, c’est un environnement familier et on s’y sent à l’aise pour courir. Courir sur un sentier veut souvent dire prendre la voiture ou le vélo pour accéder au départ d’un sentier.

Lorsqu’on court sur la route, on peut facilement se déconnecter ou se concentrer sur un balado sans trop se soucier de perdre l’équilibre ou de trébucher. En général, les sentiers sont plus exigeants et nécessitent une concentration mentale pour éviter de trébucher sur les racines, les rochers ou des débris.

La vue

Même si on n’a rien contre les routes ou les trottoirs de la ville, rien ne vaut les vues à couper le souffle dont vous pouvez profiter en courant dans la nature. Le sentier est d’une grande beauté!

L’allure

L’allure est le plus grand défi, à mon avis, pour un coureur ou coureuse de route novice sur les sentiers. Quand on court sur la route, on peut se fixer une allure et la maintenir. Sur les sentiers, votre allure peut être fulgurante lorsque vous vous attaquez à un virage en descente, puis quatre minutes plus lente quand vous vous pencherez vers l’avant et pousserez sur vos jambes pour grimper une pente ou une montagne. Sans oublier que votre allure sera probablement plus lente, car vous éviterez en même temps les racines et les roches.

De plus, sur la route, vous pouvez allonger votre foulée et maintenir une certaine allure. Sur les sentiers, vous ferez probablement des pas plus courts et plus intentionnels.

Équipement

Enfin, il vous faudra penser à vos chaussures. Les souliers de course sur route ont souvent une semelle extérieure lisse et une semelle intermédiaire dotée d’un amorti/soutien pour offrir confort et sécurité sur les routes. La chaussure de course en sentier offre plus de traction et de protection sur les sentiers, et vous remarquerez un matériau de semelle extérieure plus adhérent et antidérapant ainsi qu’une semelle extérieure plus structurée pour protéger vos pieds des racines ou des roches.

La course sur sentier est certainement devenue plus populaire ces 10 dernières années, avec la quête grandissante de lien avec la nature. Pourtant, la course sur route résiste à l’épreuve du temps comme un excellent moyen de sortir de chez soi et de courir dans son quartier. Je vous invite à essayer les deux et à déterminer ce qui vous convient le mieux!

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons toujours à parler avec votre médecin ou votre professionnel de santé avant d’apporter des modifications à vos routines de course, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tim Kelly

Marathonien et entraîneur

Tim en train de courir

Originaire de l’Ohio, il aime voyager, jardiner et aider les gens à faire plus lors de leur course qu’ils ne pensaient possible. Plus de 8 ans en tant qu’entraîneur de course et 12 ans comme coureur et cycliste.