caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Astuces de course

Extase du coureur c. Runfulness

Deux femmes courant sur un chemin
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Découvrez en quoi le « Runfulness » est différent de l’extase du coureur et comment il peut contribuer à des courses plus puissantes.

Qu’est-ce que l’extase du coureur?

Vous courez depuis 30 minutes. La raideur initiale de vos jambes s’est dissipée, vous respirez facilement et vos foulées se font sans trop d’effort. Le paysage alentour se dissipe et le bruit de vos semelles qui foulent le trottoir provoque de l’euphorie. C’est ça l’extase du coureur : une sensation de joie provoquée par les endorphines et d’autres substances chimiques du cerveau.

Bien que nous ne comprenions pas complètement pourquoi l’extase du coureur se produit, la science suggère qu’il s’agit d’un trait que nos ancêtres ont développé pour atténuer les récepteurs de la douleur alors qu’ils couraient pour attraper leur dîner ou pour éviter d’être mangés.

On peut généralement associer l’extase du coureur à une réduction de la douleur, du stress ou de l’anxiété et à une augmentation des sentiments positifs pendant ou après l’activité physique. Mais comme ces effets sont causés par des réactions chimiques dans le corps et que tous les corps sont différents, il est possible que vous ne ressentiez pas l’extase du coureur. De nombreuses études indiquent d’ailleurs qu’un certain pourcentage d’athlètes ne l’éprouvent jamais. Ainsi, même si vous ressentez ce sentiment de bonheur à mi-course, il se peut que votre partenaire de course ne le connaisse jamais.

Un homme court sur un sentier dans une prairie.

Qu’est-ce que le « Runfulness »?

Alors que l’extase du coureur est un ensemble de sensations innées et naturelles pour certains, le « Runfulness » est un comportement acquis qui peut être cultivé lors d’une course.

C’est l’état de pleine conscience atteint lorsque vous courez. C’est l’effet obtenu par une course si bénéfique et si libératrice qu’il vous en fait même oublier vos foulées et transporte votre esprit là où vos pieds ne peuvent aller.

L’extase du coureur peut certainement vous faire ressentir de bonnes sensations et constitue un excellent facteur de motivation pour mettre le nez dehors et vous élancez dans les rues ou sur les sentiers. Il n’y a alors plus que vous et votre course qui comptez. Mais l’état d’esprit Runfulness est différent : ses effets s’étendent au-delà d’une course et peuvent toucher votre vie, votre travail ou votre communauté. Il peut stimuler le développement personnel ou catalyser des projets ou des idées qui pourraient améliorer le monde qui vous entoure.

Le bas d’une chaussure de sentier courant sur des roches.

Pour Amy Smith, chercheuse associée au RunSight Lab chez Brooks Running, le Runfulness lui rappelle constamment qu’elle a les capacités d’atteindre des objectifs difficiles.

« Après une course particulièrement difficile, je ressens un sentiment de fierté en pensant être allée au-delà de ma propre inertie mentale et physique pour accomplir quelque chose de bien pour moi. Cette pratique consiste à surmonter l’inconfort afin de faire ce qui doit être fait. Avec le temps, la course devient un sentiment constant de résilience et de confiance qui s’intègre à d’autres facettes de ma vie », dit-elle.

Un homme avec son bras autour d’une femme qui rit.

Nous pensons que tout le monde peut atteindre l’état d’esprit Runfulness. Pour vous aider à y parvenir, nous explorerons ce concept plus en détail dans les mois à venir. Découvrez de quelle façon les coureurs et coureuses font naître de grandes idées en atteignant l’état d’esprit Runfulness, comment cela peut affecter vos émotions, et plus encore.

Étiquettes