caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Débutant

Les jambes sont lourdes quand vous courez? Voici comment vous détendre

Femme courant sur un sentier
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Si vos jambes sont lourdes lorsque vous courrez, vous pouvez avoir l’impression de vous traîner. Et pour un coureur débutant, ce genre d’inconfort peut être décourageant. Mais nous sommes tous passés par là (et nous ne sommes pas obligés d’y rester!), alors voici quelques conseils pratiques pour aider vos jambes à récupérer et vous permettre de retrouver des courses agréables et dynamiques.

Du plomb dans les jambes, des jambes mortes, des jambes paresseuses. Quelle que soit la façon dont vous décrivez la sensation de jambes lourdes lorsque vous cours, cela peut donner l’impression que même une course facile est une corvée. Cela pourrait même vous donner l’impression que vous devez arrêter de courir.

Le syndrome des jambes lourdes peut cependant être surmonté et le kinésithérapeute Adam David a fourni quelques conseils judicieux pour contrecarrer cette sensation, qui affecte généralement les plus gros muscles de vos jambes.

Donne à votre corps le carburant dont il a besoin

L’hydratation ne nous donne pas seulement du pouvoir pendant nos entraînements, mais elle nous aide aussi à récupérer. Selon la médecine sportive, une perte d’eau même modérée peut nuire à une séance d’entraînement. Maintenant, si vous courez et que vous n’êtes pas bien hydraté, puis que vous courrez à nouveau, votre corps est toujours en train de se rattraper.

David note que l’eau et les électrolytes sont nécessaires pour que nos jambes restent fortes. Une bonne hydratation, surtout en été, peut faire ou défaire votre entraînement et affecter vos performances. En outre, il recommande de « donner la priorité aux aliments anti-inflammatoires pour que vos jambes restent fraîches ». Parmi les aliments à intégrer figurent les poissons gras, les baies et les avocats.

Optimisez votre flux sanguin et votre mobilité

Les bottes de compression sont optimales, mais comme la personne moyenne n’y a pas accès, David recommande d’améliorer votre flux sanguin en mettant vos jambes contre un mur après une course. Appliquer un rouleau ou utiliser un appareil de massage à percussion peut aussi être utile. Ces outils peuvent aider à relâcher toute tension musculaire ou adhérence (bandes de tissu cicatriciel qui font que vos muscles normalement glissants restent collés ensemble).

Donner la priorité à une routine de mobilité après la course peut aussi aider à donner un coup de fouet à votre récupération et à augmenter votre amplitude de mouvement. Cela comprend des exercices de base et un retour au calme approprié. Si vous êtes trop fatigué pour faire du jogging après un effort difficile, envisagez de marcher pour faciliter la circulation.

Un autre problème de circulation sanguine à prendre en compte est l’anémie. Si vous pensez que vous manques de fer, consultez votre médecin pour faire des analyses de sang.

Homme courant sur une route

Prenez le temps de faire des courses de récupération

Pourquoi tant d’entre nous ne sont pas à l’aise avec les courses faciles? Elles servent à quelque chose, et tout programme d’entraînement devrait intégrer plusieurs courses faciles.

« Enchaîner trop d’efforts difficiles laisse nos muscles endoloris, fatigués et expose les coureurs et coureuses à un risque accru de blessures », explique David. « Après une course plus difficile - qu’il s’agisse d’une longue course ou d’une séance d’entraînement - nous devrions prendre un jour ou deux de course de récupération pour permettre à nos muscles de récupérer correctement. » Ces courses doivent se faire à un rythme égal ou inférieur à celui d’une conversation, ce qui signifie que vous êtes capable d’avoir une conversation ou de chanter avec votre musique pendant la course.

Savoir quand se reposer

Enfin, David suggère de prêter attention à ce qui se passe dans votre forme lorsque la sensation de courbature s’installe.

« Si la douleur est si forte qu’elle modifie votre mécanique de course, votre corps pourrait vous dire de prendre un peu de repos », note-t-il. Même s’il peut être tentant de persévérer, surtout pendant un cycle d’entraînement, cela peut vous inciter à prendre plus de congés non désirés. « Obéis à la fatigue, car pousser jusqu’au bout peut vous faire perdre d’autres jours de course en raison d’un risque accru de blessures », ajoute David.

Tout le monde lutte contre le syndrome des jambes lourdes à un moment donné. Cela peut ressembler à un léger contretemps, mais en adaptant votre régime alimentaire, vos étirements et vos routines de récupération, vous pouvez surmonter et éliminer les occurrences.

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons toujours à parler avec votre médecin ou votre professionnel de santé avant d’apporter des modifications à vos routines de course, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tonya Russell
Tonya Russell avec les mains sur les hanches

Je suis journaliste, en forme et grande voyageuse, et je combine souvent les trois. Si je ne m’entraîne pas pour un marathon, je fais probablement de la randonnée avec mes chiens ou à cheval (à l’anglaise). Je viens du sud du New Jersey, ce qui signifie que je suis une admiratrice des Eagles, pas des Giants.