caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Entraînement

Cyclisme c. course à pied : Pourquoi les deux sont importants pour la forme du corps entier

Deux coureurs sur un sentier en montagne.
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Alors, vous êtes un cycliste qui veut devenir plus rapide et plus fort à vélo. Et si je vous disais que la clé est d’arrêter de faire autant de vélo et d’ajouter un peu de course à pied? Est-ce que je viens de vous perdre? Bien qu’il y ait des différences évidentes entre le vélo et la course, ces mêmes différences peuvent vous aider à améliorer votre force, votre équilibre musculaire et votre vitesse.

Créer un équilibre pour être efficace

La majorité des athlètes sont des créatures d’habitudes. Nous nous installons dans des routines d’entraînement et faisons de notre mieux pour rester sur la bonne voie. Mais faire le même mouvement encore et encore, comme le vélo ou la course à pied, va certainement bien développer certains groupes musculaires, mais en même temps laisser d’autres groupes musculaires supplémentaires sous-développés. L’une des plus grandes retombées de l’ajout de la course à votre routine est l’amélioration de la force des muscles posturaux, des ischio-jambiers et des fessiers.

Créer un équilibre dans nos muscles permet d’obtenir la puissance la plus élevée possible parce que, tout simplement, plus de muscles sont engagés et tirent, ce qui entraîne une efficacité accrue, ce qui signifie essentiellement plus de performance avec moins d’effort. Ça a l’air génial, non? De plus, les mouvements répétitifs, quel que soit le sport ou l’activité, font que le corps atteint ce que l’on appelle souvent un plateau. L’ajout d’un cross-training maintient le corps dans un état constant d’adaptabilité, ce qui est essentiel pour prévenir les blessures et maintenir une forme physique optimale.

Choisir d’ajouter la course à pied dans votre programme d’entraînement permet aussi à certains groupes musculaires de « faire une pause » dans le cyclisme. Par exemple, les cyclistes sont penchés en avant avec une articulation de la hanche fermée 99 % du temps où ils sont sur le vélo. Souvent, cela entraîne un stress supplémentaire sur l’articulation de la hanche et permet une mauvaise posture et des muscles dorsaux sous-développés. La course ouvre l’articulation de la hanche, exige une meilleure posture et renforce le dos et la posture.

Cardio pour le cardio

On pourrait penser : « Pourquoi s’embêter à courir pour le cardio alors que je peux simplement continuer à faire du vélo pour améliorer ma forme cardiovasculaire? » L’argument ne devrait donc pas être le vélo contre la course à pied, mais plutôt comment la course à pied peut être une activité complémentaire pour votre vélo ou vice versa.

Essentiellement, courir nécessite d’engager une plus grande masse musculaire et, à son tour, une plus grande demande d’oxygène pour maintenir tous ces muscles allumés pendant la course. La différence essentielle pour savoir pourquoi? Vous êtes debout plutôt qu’assis sur le vélo. C’est pourquoi vous vous sentirez fatigué après une course d’une demi-heure par rapport à, disons, un trajet en vélo de deux heures. La course à pied vous permet d’élever votre fréquence cardiaque plus rapidement et de la maintenir élevée pendant des périodes prolongées. Ce qui, je dois le noter, est un autre avantage supplémentaire : une séance d’entraînement égale en moins de temps.

Au fil du temps, la recherche montre que vous verrez une augmentation de la VO2 max (la capacité de votre corps à utiliser l’oxygène pendant un exercice intense) sur le vélo grâce au travail que vous avez fait en course à pied.

C’est tout dans votre tête

Eh bien, ce n’est pas tout à fait vrai, mais laissez-moi vous expliquer. Bien que le but de cet article soit de couvrir l’impact positif que la course à pied peut avoir sur votre vélo, les avantages mentaux valent également la peine d’être pris en compte.

Le simple fait de changer votre routine et d’ajouter de la variété à votre entraînement peut vous garder stimulée et excitée pour continuer à sortir. Lorsque vous courez, vous vous déplacez à une vitesse plus lente, vous explorez éventuellement de nouveaux trajets et vous gardez les yeux fixés sur une perspective différente. Cela vous permettra de voir littéralement le monde d’une nouvelle façon.

La course à pied est un sport simple. Si vous manquez de temps, que vous êtes en voyage ou que vous ne vous sentez tout simplement pas capable de sortir le vélo du garage, la course à pied vous permet de simplement enfiler une paire de chaussures et de partir. Si vous voyagez et que vous devez continuer à vous entraîner, voyager avec des chaussures de course est bien plus pratique qu’avec un vélo et d’autres équipements nécessaires à la pratique du cyclisme.

Commencez lentement

Oui, vous êtes un cycliste et vous avez probablement une fréquence cardiaque au repos plus basse que votre voisin. Vous êtes probablement en meilleure forme que tous ceux qui sont assis à la table du dîner familial de l’Action de grâce. Je peux tout à fait comprendre que vous ayez envie de sortir et de courir vite.

Bien qu’il existe certainement des parallèles et des chevauchements physiologiques entre le cyclisme et la course à pied, notamment en ce qui concerne la santé cardiovasculaire, il existe des différences essentielles qui font qu’il est incroyablement important de commencer à courir lentement lorsque vous introduisez la course à pied dans votre routine.

La demande sur vos articulations est quelque chose à laquelle votre corps n’est probablement pas habitué. Commencer doucement, c’est moins de stress pour votre corps. De plus, vous allez engager différents groupes de muscles. Ces muscles auront besoin de temps pour s’adapter aux nouvelles exigences qui leur sont imposées.

Comme indiqué ci-dessus, la course à pied sollicite davantage votre système cardiovasculaire. Il sera beaucoup plus facile de mettre votre corps en état d’anaérobie en courant qu’en faisant du vélo. Il est important de rester sous le seuil anaérobie quand on débute.

Souvenez-vous juste que vous n’avez pas besoin d’aimer courir. Il ne va probablement pas prendre la place du vélo dans votre vie, mais il y a de nombreux avantages clés à l’ajouter à votre routine. Même s’il s’agit d’une ou deux courses de 30 minutes par semaine, j’espère que vous y réfléchirez!

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons toujours à parler avec votre médecin ou votre professionnel de santé avant d’apporter des modifications à vos routines de course, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tim Kelly

Marathonien et entraîneur

Tim en train de courir

Originaire de l’Ohio, il aime voyager, jardiner et aider les gens à faire plus lors de leur course qu’ils ne pensaient possible. Plus de 8 ans en tant qu’entraîneur de course et 12 ans comme coureur et cycliste.