caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Conseils de coureur

3 avantages de la musculation du tronc pour les coureurs et coureuses

Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Évidemment, lorsque vous courez, vos jambes sont le principal moteur de mouvement, mais votre puissance se trouve dans votre tronc. Et les avantages de la musculation du tronc pour les coureurs et coureuses — et pour tous les athlètes, d’ailleurs, — ne peuvent être surestimés.

1. Un dos plus heureux

Les douleurs au dos sont une réalité pour bon nombre d’athlètes et même pour les gens qui ne pratiquent pas de sports. Toutefois peu importe votre routine d’entraînement, les recherches démontrent que le fait de renforcer le tronc peut réduire la fréquence et la gravité des maux de dos.
Par exemple, lors d’une étude réalisée par le Wexner Medical Center de l’Université d’État de l’Ohio, des chercheurs ont découvert que lorsque les muscles du tronc sont faibles, les coureurs et coureuses courent d’une manière qui stresse davantage les muscles de la colonne vertébrale et du bas du dos, augmentant ainsi le risque de douleur au dos.

2. Risque plus faible de blessure

Les maux de dos mis à part, la musculation et la stabilité du tronc réduisent les risques de blessures graves et de blessures causées par l’usure physique et le surmenage. La musculation du tronc est particulièrement bénéfique lorsqu’il s’agit de réduire les troubles de la hanche et du genou, que l’on retrouve couramment dans tous les sports.

3. De meilleures performances (et plus faciles)

Comme nous l’avons mentionné, votre tronc est la colle qui maintient vos bras et vos jambes ensemble. Cela signifie qu’un tronc bien musclé peut vous permettre de bouger avec plus de force — et de façon beaucoup plus efficace.
Par exemple, lors d’une étude publiée dans PLOS One, un programme de musculation du tronc de huit semaines a permis d’améliorer l’économie de course des athlètes universitaires. L’économie de course représente la quantité d’énergie dépensée par votre corps pour suivre un certain rythme. Au fur et à mesure que l’économie de course s’améliore, il faut de moins en moins d’efforts pour passer du point A au point B, et vous arrivez à la ligne d’arrivée plus rapidement et plus facilement.

Comment renforcer votre tronc

Les avantages de la musculation du tronc pour les coureurs et coureuses ainsi que pour les autres athlètes sont évidents. Alors, comment pouvez-vous améliorer la musculation du tronc? Voici trois conseils :

  • Prioriser les mouvements composés. Les recherches suggèrent que la musculation du tronc avec des mouvements composés du corps entier, contrairement aux exercices d’isolement, comporte plus de bienfaits pour la force fonctionnelle du tronc. Faites surtout des exercices avec des poids comme la marche du fermier et des rotations du tronc avec une bande élastique plutôt que des redressements partiels
  • Soyez conscient. Votre tronc est conçu pour soutenir votre torse dans tous vos mouvements. Pendant des exercices comme la course, la flexion des jambes, la natation et le vélo, soyez conscient de votre tronc et de la façon dont vous l’utilisez. Contractez les muscles du tronc et, grâce à la répétition, vous apprendrez à utiliser naturellement les muscles du tronc lors de vos entraînements. Un bon exemple consiste à faire semblant que vous êtes sur le point de recevoir un coup de poing dans l’abdomen.
  • Imitez votre sport. Il est préférable de favoriser la musculation du tronc d’une manière semblable à votre sport. Si, par exemple, vous êtes un coureur, vous voudrez vous entraîner de façon à ce que votre tronc reste stable lorsque vos bras et vos jambes bougent, comme si vous étiez un insecte mort. Toutefois, si vous êtes un joueur de tennis ou de golf, il est important d’être en mesure de faire pivoter votre tronc quand vous faites des exercices comme le gainage latéral ce qui est un atout majeur.

Renforcer votre tronc — tous les muscles et toutes les structures qui composent le torse — peut réduire votre risque de blessure tout en améliorant votre performance. Pendant vos entraînements, assurez-vous d’utiliser les muscles du tronc dans les mouvements que vous faites déjà pour votre sport.

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons à toujours consulter votre médecin ou votre professionnel de la santé avant de modifier vos routines de course, d’alimentation ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
K. Aleisha Fetters

Spécialiste certifiée en musculation et conditionnement

Photo du visage d’Aleisha Fetters

Je suis une entraîneuse de musculation excentrique (alias nerdy) avec une passion pour la science et la sueur. J’aime aider les gens à atteindre leurs objectifs physiques, mais j’aime surtout les gains qu’ils font sur les plans mental et émotionnel. Mon flirt avec la course comprend deux demi-marathons et, un jour, je vais courir un 42 kilomètres.