caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Astuces de course

Vous courez avec l’estomac vide? Voici quelques conseils

Un coureur sur une route pavée tôt le matin.
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Il est 6 h, et le soleil n’est pas encore levé. Vous vous traînez hors du lit pour un trajet facile de 8 kilomètres avant le travail. Devriez-vous vous arrêter pour prendre de la nourriture avant de sortir? Il est toujours difficile de savoir si courir à jeun est une mauvaise chose, et si oui, comment faire le plein en un clin d’œil.

Les experts semblent se demander si le fait de courir l’estomac vide pourrait nuire à votre progrès ou même l’améliorer, mais une chose est claire : Il faut élaborer une stratégie avant de prendre la route avec un estomac qui gargouille.

Pourquoi est-il important de manger avant une course?

Starla Garcia, diététiste et coureuse d’élite, décourage généralement cette pratique. « Normalement, je ne recommande pas aux coureurs d’aller courir à jeun en raison de problèmes de glycémie et de niveau d’énergie », a déclaré Garcia. « Commencer une course à jeun peut provoquer des symptômes d’hypoglycémie, faire en sorte qu’un coureur se sente ralenti et avoir un impact négatif sur son temps de récupération. »

Pour ceux qui se retrouvent dans une position où ils ne peuvent pas manger avant une course, Garcia recommande la stratégie suivante : « Si quelqu’un a faim, il doit manger avant la course, peu importe le temps que cela prendrait ou le rythme. Si quelqu’un court 45 minutes ou plus, il est recommandé de prendre une collation simple à base de glucides pour aider à gérer la glycémie et le niveau d’énergie. »

Elle recommande également de tenir compte du type de course. Par exemple, une séance d’entraînement à grande distance ou sur piste nécessitera plus d’énergie si quelqu’un cherche à accélérer. « Un coureur a besoin d’énergie pour stimuler son adaptation et l’aider à récupérer plus rapidement. »

Un coureur sur une route pavée tôt le matin.

Y a-t-il des avantages?

L’entraîneur Casey Coleman n’est pas surpris de l’intérêt pour les courses à jeun, et il l’a lui-même essayé plusieurs fois. « Certains coureurs soutiennent que pour vraiment maximiser les performances des courses, nous devrions entraîner notre corps non seulement à compter sur nos stocks complets de glycogène, mais aussi à améliorer la capacité de notre corps à utiliser les graisses comme source de carburant », a-t-il dit.

Il suggère que ces types de courses d’épuisement planifiées plus longues ne devraient être utilisés qu’avec parcimonie (une fois par mois) et au début d’un cycle d’entraînement pour un marathon. « Je recommande également de transporter des gels ou d’avoir des glucides à portée de main au cas où vous vous sentiriez indûment fatigué ou comme si vous frappiez un mur », a-t-il ajouté.

Que vous couriez accidentellement à jeun ou que vous planifiiez occasionnellement ce type de course, il est important de faire le plein après la course. Les glucides et les protéines devraient être la priorité absolue immédiatement après vos courses pour faire le plein et aider à votre récupération. Quoi qu’il en soit, vous devriez aussi vous hydrater et entretenir régulièrement vos stocks de glycogène, ce qui vous évitera d’atteindre un mur, mais aussi vous aidera à atteindre vos objectifs et à profiter de vos courses.

Les conseils de notre rédacteur sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons toujours à parler avec votre médecin ou votre professionnel de la santé avant d’apporter des modifications à vos routines de course, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tonya Russell
Tonya Russell avec ses mains sur ses hanches

Je suis journaliste, en forme et voyageuse passionnée, et je combine souvent les trois. Si je ne m’entraîne pas pour un marathon, je fais probablement de la randonnée avec mes chiens ou à cheval (à l’anglaise). Je viens du sud du NJ, ce qui signifie que je suis une admiratrice des Eagles, pas des Giants.