caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Astuces de course

Quand remplacer vos chaussures de course?

Trois paires de chaussures devant la porte d’entrée d’une maison.
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

Donc, vous avez finalement trouvé la chaussure de course qu’il vous faut! Ensemble, vous avez enchaîné des kilomètres et affronté la boue, la pluie, les séances en côte, et plus encore. Les sommets les plus hauts. Les pentes les plus abruptes. Les pluies les plus diluviennes. Vous avez trouvé votre bonheur et vous ne comptez pas vous en séparer de sitôt! N’est-ce pas? Eh bien….

On comprend. Quand vous dénichez enfin la perle rare et qu’elle devient indispensable, la rupture est bien la dernière chose à laquelle vous pensez. Mais faites-nous confiance, c’est pour votre bien. Même si vos chaussures de course ne semblent pas en mauvais état, une fois usées, elles ne peuvent plus être aussi performantes qu’avant.

Avec le temps, la semelle extérieure se fragilise et l’amorti se comprime. Que vous remarquez ou non une gêne, les chaussures usées ne peuvent pas protéger vos articulations des impacts. Ce qui signifie un risque accru de blessure. Ce qui veut dire… bref, passons à autre chose.

Gros plan sur les jambes de deux coureurs qui attachent leurs chaussures sur un ensemble de marches.

Quelle est la durée de vie des chaussures de course?

Qu’on se le dise, elles ne sont pas éternelles. A quel moment faut-il recycler sa paire et ne la porter que pour promener le chien?

En règle générale, on considère qu’il faut remplacer ses chaussures de course après 500 à 800 kilomètres (soit trois à six mois selon votre rythme). Mais que faire si vous avez perdu le fil des kilomètres parcourus ou si vous préférez jouer la carte de la prudence et ne pas les user plus qu’il ne faudrait?

Il y a quelques signes extérieurs qui ne trompent pas. Vérifiez si le dessous ou les côtés sont abîmés, si les semelles sont usées, ou si la semelle intermédiaire est plissée. Si c’est le cas, alors il est temps de renouveler vos chaussures, mais ne vous fiez pas uniquement à ce que vous pouvez voir.

Que se passe-t-il lorsque des chaussures de course s’usent?

Prêtez attention aux sensations et aux changements que vous pouvez percevoir avec le temps. Si une paire jusque-là fiable commence à fatiguer vos jambes et vos pieds après chaque course (et que vous ne pouvez pas mettre cela sur le compte d’un entraînement plus intense ou d’un changement dans vos habitudes), c’est peut-être que l’amorti a perdu sa capacité d’absorption des chocs.

Si vos chaussures n’épousent plus vos pieds comme elles le faisaient au premier jour, c’est aussi un signe qu’il est temps pour elles de prendre leur retraite. Les matériaux se sont sûrement détendus ou abîmés. Et ne sous-estimez pas non plus les sensations différentes que vous procure une course. C’est un autre signe qu’il est temps de remplacer vos chaussures.

Gros plan sur une chaussure de course noire et verte alors qu’un coureur marche sur du béton humide.

Est-il possible d’allonger la durée de vie de ces chaussures de cours?

Malheureusement, même les meilleures paires s’usent et devront un jour déclarer forfait. Mais vous pouvez prolonger la magie en en prenant grand soin tant que vous vous en servez.

Pour commencer, n’utilisez vos chaussures de course que pour courir. Marcher ou rester debout pendant de longues périodes, s’entraîner à la salle de sport et d’autres activités impliquant des mouvements latéraux créent un schéma d’usure inhabituel qui abîment les chaussures plus rapidement. Les chaussures de course haute performance sont conçues pour une seule chose, et elles auront une plus longue durée de vie tant qu’elles se tiennent à ça.

Et, même si nous n’avons pas pour habitude d’encourager la malhonnêteté, nous vous suggérons de tromper vos chaussures préférées. Utilisez deux paires en alternance, et ne courez jamais avec la même paire deux fois de suite. Vous permettrez à chaque paire de sécher complètement et à l’amorti de se remettre en place entre chaque course.

D’ailleurs, concernant le séchage : pensez à chouchouter vos chaussures après une journée pluvieuse. Si vous courez sous une pluie battante, dans des flaques d’eau, ou dans d’autres conditions qui pourraient tremper vos chaussures, prenez quelques minutes pour les bourrer de papier journal et les laisser sécher dans une pièce chaude pendant la nuit. Évitez la chaleur intense (sèche-cheveux, radiateurs, soleil) qui peuvent endommager les matériaux synthétiques qui composent la tige.

Essayez de ne pas les tremper, et nettoyez seulement la surface. Pour finir, glissez du papier journal dans vos chaussures et laissez-les sécher à l’air libre. Et voilà. IM-PE-CCABLES.

Vos chaussures passent leur temps à côtoyer des choses assez dégoûtantes. Une journée au spa de temps à autre devrait les rafraîchir. Faites preuve de délicatesse et n’utilisez ni machine à laver ni sèche-linge : les chaussures pourraient se détendre ou se déformer. Retirez plutôt les semelles et nettoyez vos chaussures à la main avec de l’eau chaude et un savon doux.

Essayez de ne pas les tremper, et nettoyez seulement la surface. Pour finir, glissez du papier journal dans vos chaussures et laissez-les sécher à l’air libre. Et voilà. IM-PE-CCABLES. Découvrez-en plus sur le nettoyage de vos chaussures ici.

Si prendre soin de votre équipement doit toujours être une priorité, sachez que même les chaussures les plus chouchoutées finiront par s’abîmer un jour ou l’autre. Faites de votre mieux pour bien vous en occuper. Mais offrez-vous une nouvelle paire lorsque les anciennes n’ont plus de jus

Étiquettes
Une femme court le long d’une clôture en bois avec de la verdure de l’autre côté.