Icons caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information Plus Icon Minus Icon Check Icon Check Icon

Expéditions et retours gratuits sur toutes les commandes de plus de CHF 75.

Suisse Drap. Suisse français Changement
Comment

Voici ce qu’il faut savoir sur le running dans la neige

Un runner sur une route enneigée en hiver.
Flèche Bas
Flèche Bas

Si tu n’as jamais couru en hiver, l’idée d’un run dans la neige peut te donner envie de foncer plutôt à la salle de sport. Mais si tu n’as pas de tapis de course ou si tu préfères tout simplement être dehors, ne crains rien. En prenant les bonnes précautions, tu peux courir dans la neige en toute sécurité.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur le running par temps froid.

N’essaye pas d’aller trop vite

La première chose à garder à l’esprit quand on court dans la neige, c’est qu’on va courir plus lentement. Tu n’as pas envie de glisser et de te blesser, surtout s’il y a de la glace sous cette belle neige poudreuse. Les jours de running dans la neige ne sont pas propices à une séance d’entraînement à la vitesse, adapte donc ton programme d’entraînement en conséquence.

Gagne en adhérence

La neige fraîche est l’option la plus sûre pour aller courir. Mais si tu cours sur de la neige glacée et craquante, il serait judicieux d’investir dans des crampons de traction, qui ressemblent à des chaînes à neige miniatures pour tes chaussures, ou dans une paire de chaussures de trail. Les crampons te ralentiront également, mais pour une bonne raison car la sécurité doit toujours primer. Le magasin de running de ton quartier pourra peut-être installer des crampons sur tes chaussures pour t’aider à éviter les dérapages et les glissades.

Un runner sur un sentier enneigé entouré de collines.

Habille-toi pour la saison

Pour le reste de l’équipement, il est conseillé d’acheter des vêtements de running de qualité en hiver, en particulier des chaussettes en laine ainsi que des hauts et des bas anti-humidité, afin de ne pas avoir froid quand tu transpires, malgré les basses températures.

Superpose de manière stratégique des hauts anti-humidité et des hauts coupe-vent. N’oublie pas que tu peux toujours retirer une couche si tu as trop chaud, mais que tu ne pourras rien faire si tu as froid sans rien à mettre de plus. Cependant, habille-toi comme s’il faisait plusieurs degrés de plus que la température réelle (pas la peine de mettre ta doudoune). Tu te rendras compte que tu te réchauffes rapidement quand tu commences à courir. Avec le bon équipement, très vite, la fraîcheur de l’air ne te gênera plus.

Des accessoires tels que des gants et un bandeau ou un bonnet pour couvrir les oreilles te permettront d’être plus à l’aise. Les chauffe-mains et les chauffe-pieds font également toute la différence. Il suffit de les glisser dans tes gants et tes chaussures avant d’aller courir dans le froid hivernal.

Échauffe tes muscles et tes articulations

Enfin, n’hésite pas à commencer ton run à un rythme plus lent. Fais quelques étirements dynamiques des chevilles, des jambes et des hanches au chaud chez toi, puis augmente progressivement ta vitesse une fois sur la route. Il faut échauffer les muscles lorsqu’on court dans la neige et par temps froid en général pour éviter les blessures. Les 10 premières minutes seront probablement les plus difficiles, mais après cela, tu devrais ressentir plus de fraîcheur et de légèreté dans tes foulées.

Une fois que tu as fait ton premier run dans la neige (ou ta mille et unième course), n’oublie pas de prendre soin de ton corps de la manière habituelle : un en-cas après la course et un peu d’hydratation, ce qui est toujours essentiel par temps froid. Et maintenant, sors de chez toi et va découvrir les merveilles de l’hiver !

Les conseils de notre équipe de rédaction sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation d’ordre général. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Emilia Benton

Rédactrice collaboratrice

Emilia Benton en train de courir

Je suis originaire de Houston, au Texas, et j’ai couru 11 marathons et une trentaine de semi-marathons, avec des records personnels de 3 h 30 et 1 h 39. Je suis également journaliste indépendante dans le domaine de la santé et du fitness, coach de running certifiée (USATF niveau 1) et grande passionnée de musique country, de pâtisserie et de voyages autour du monde.