Icons caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information Plus Icon Minus Icon Check Icon Check Icon

Livraison gratuite sur les commandes de 180 $ CA et plus. Retours toujours gratuits

Canada Drapeau Canada français Modification
Entrevue

Réduction graduelle avec Des Linden

Des Linden
Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

La championne du marathon de Boston 2018 partage ses conseils et ses stratégies pour « mettre la touche finale » de votre plan d’entraînement au marathon.

Certains aiment appeler cela la « réduction progressive », mais je préfère dire que je mets la touche finale. C’est ce que j’ai dit dans un gazouillis en 2019, et c’est ainsi que j’aime penser aux dernières semaines d’entraînement avant une course.

gazouillis de Des Linden

S’il s’agit de votre première participation à un entraînement pour un marathon, vous ne connaissez peut-être pas le terme « réduction graduelle ». Cela n’a rien à voir avec les pantalons et tout à voir avec la réduction de l’intensité et de la charge à la fin de votre programme d’entraînement. La période de deux à trois semaines est essentielle pour préparer votre corps et votre esprit au jour de la course. Si vous sautez la réduction graduelle et continuez votre entraînement à la même intensité, vous pouvez vous exposer à un risque de blessure et ne pas être physiquement ou mentalement prêt pour votre marathon.

Dans ce plan de 18 semaines approuvé par Brooks pour les nouveaux coureurs de marathon, la première semaine correspondra à votre charge la plus légère, un peu moins de 19 kilomètres. Votre plus grosse charge correspondra à la semaine 15 où vous allez courir 93 kilomètres, et lors de vos trois dernières semaines d’entraînement, vous devrez courir 82, 80 et 80,5 kilomètres. Le kilométrage diminue à la fin, mais il ne s’agit pas d’une baisse importante par rapport à votre semaine la plus exigeante. Vous continuez à travailler fort, mais en réduisant l’intensité.

Des et d’autres personnes qui courent
Hyperion Tempo Run Boston

Utilisez ces dernières semaines comme répétitions pour les 29 premiers kilomètres de votre prochain marathon. Voici quelques points clés à retenir au sujet de la réduction graduelle :

Réduisez votre charge de travail, mais n’éliminez pas tout.

Vous n’ajoutez rien à la banque de conditionnement physique au cours des 10 derniers jours, mais votre corps a besoin de routine. Réduisez un peu le volume et l’intensité, mais n’éliminez pas l’entraînement de l’horaire. Cela vous aidera à maintenir votre forme physique et à maintenir votre corps à son rythme de travail naturel.

Mettez l’accent sur la nutrition 

Idéalement, vous l’avez fait tout au long du renforcement, mais si ce n’est pas le cas, vous avez encore deux ou trois semaines pour bien faire Commencez à vous exercer en mangeant le petit-déjeuner que vous vous imaginez manger avant la course. Et préparez également le repas que vous mangerez la veille de votre dernière longue course ou séance intensive. Observez les réactions de votre ventre et ajustez au besoin.

Alimentation sur le parcours

Comme pour la nutrition, cela doit être consigné tout au long du renforcement. Si vous ne l’avez pas déjà fait, il est temps de peaufiner votre plan en la matière. Utilisez votre longue course ou votre dernière séance intensive pour essayer la boisson électrolyte offerte sur le parcours ou les gels que vous prévoyez utiliser.

Des Linden qui court

Outils mentaux

Revoyez la formation que vous avez suivie pendant le renforcement. Bon sang, vous vous êtes rendu si loin! Appréciez vos progrès et remarquez comment vous vous êtes adapté à l’entraînement tout en gérant votre horaire de vie chargé. Ayez confiance dans le travail que vous faites et soyez assuré que le jour de la course, avec des jambes reposées, vous serez en mesure d’aller de l’avant.

Préparez un plan d’exposition de course

Prenez un peu de temps avant la course pour planifier votre expérience de tourisme et d’exposition. Tous les événements de la fin de semaine de course sont géniaux, mais vous pourriez vous sentir submergé. Établissez à l’avance des limites de temps à passer à l’exposition et des limites de distance à marcher et explorer, — puis respectez-les.

Il est également essentiel de prendre du temps pour vous-même au cours de ces dernières semaines. Un marathon est un énorme test mental, alors soyez doux avec vous-même. Oui, tenez-vous-en à votre entraînement, mais n’oubliez pas de continuer à consacrer du temps à vos passe-temps, de prendre des bières si vous aimez cela et de profiter de la réduction graduelle.

Étiquettes