caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Conseils de coureur

Qu’est-ce que le pied d’athlète et quelles sont ses causes?

Flèche vers le bas
Flèche vers le bas

En tant que coureur, il y a malheureusement des blessures dont vous avez probablement entendu parler ou, pire encore, que vous avez subies vous-même. La fasciite plantaire, la tendinite au tendon d’Achille et le syndrome fémoro-patellaire sont quelques-unes des blessures les plus courantes. L’une des blessures les moins reconnues, mais qui touche sans aucun doute les coureurs et coureuses de tous âges et de tous niveaux, est le pied d’athlète. La bonne nouvelle, c’est que cette blessure peut facilement être évitée lorsqu’on comprend en quoi elle consiste, ce qui la cause et comment la prévenir. Voyons comment prévenir le pied d’athlète.

Qu’est-ce que le pied d’athlète et quelles sont ses causes?

Tout d’abord, veuillez noter que les conseils que vous trouverez ci-dessous ne sont que des suggestions recueillies dans le cadre de notre expérience personnelle à titre d’entraîneur et de directeur de magasin de course. Si vous avez des préoccupations ou des blessures graves, vous devez communiquer avec votre médecin.

Le pied d’athlète — ou en termes scientifiques, tinea pedis — peut être décrit simplement comme une infection fongique de la peau qui se trouve le plus souvent entre les orteils, bien qu’elle puisse toucher n’importe quelle zone du pied. Elle est assez facile à déceler à la maison. Voici quelques symptômes courants :

  • Peau squameuse ou craquelée, en particulier entre les orteils, qui brûle ou pique
  • Démangeaisons, surtout juste après avoir enlevé vos chaussures
  • Peau sèche et squameuse au bas du pied qui s’étend sur le côté.

La cause la plus courante du pied d’athlète est des pieds humides dans des chaussures trop serrées et mal ventilées. Qu’il s’agisse du pied d’athlète qui pousse sur la peau humaine ou de la moisissure (une espèce de champignon) qui pousse dans un sous-sol sombre et humide (grossier, mais c’est une analogie efficace), tous les champignons prospèrent dans des conditions sombres et humides qui ne sont pas bien ventilées.

Il convient de noter que le pied d’athlète est également contagieux, alors évitez de marcher pieds nus dans des endroits comme un gymnase, une salle de bain publique ou toute autre surface publique où la sueur ou l’humidité prédominent.

Comment prévenir le pied d’athlète

Comme indiqué ci-dessus, le pied d’athlète est facilement évitable lorsqu’un coureur prend les bonnes mesures pour l’empêcher. Je peux dire qu’en tant que coureur de longue date, je n’ai jamais eu affaire au pied d’athlète (*je touche du bois*) parce que j’ai pris les mesures nécessaires pour garder mes pieds secs, aérés et en santé. Voici quelques conseils à suivre :

  • Portez des chaussettes anti-humidité. Ce conseil est facilement au sommet de ma liste de priorités. Le port de chaussettes anti-humidité faites de matériaux comme le nylon et l’élasthanne peut aider à garder vos pieds au sec et bien aérés. De plus, le port de chaussettes bien ajustées aidera à prévenir le pied d’athlète et les ampoules.
  • Trouvez des souliers de course respirantes. La plupart des souliers de course modernes offrent une ventilation, mais si vous souffrez de pied d’athlète, que vous transpirez beaucoup ou que vous voulez simplement garder vos pieds en santé, choisissez une paire de chaussures qui respirent. Cela aidera à garder vos pieds au sec grâce à l’aération et à sécher vos chaussures plus rapidement entre les courses.
  • Adoptez une bonne hygiène : Ces conseils peuvent sembler évidents, mais en tant que coureurs et coureuses, il est facile de terminer une course, d’enlever ses chaussures et de passer à autre chose. Au lieu de cela : 
    • Assurez-vous de laver vos chaussettes entre les utilisations et de porter une nouvelle paire à chaque course.
    • Retirez vos chaussures et vos chaussettes après chaque course et lavez vos pieds, surtout entre vos orteils.
    • Ne partagez pas vos chaussures ou vos chaussettes avec d’autres coureurs et coureuses. Cela peut sembler évident, mais je ne suis probablement pas la seule personne à l’avoir fait par le passé. Un rappel sain est un rappel sain.

Ces étapes simples constituent une excellente ressource pour prévenir le pied d’athlète. C’est une chose assez courante avec laquelle les coureurs doivent composer, mais il s’agit simplement d’éduquer les coureurs et coureuses sur ce qu’est le pied d’athlète et sur la façon de le tenir à distance. Suivez les étapes simples ci-dessus pour continuer à courir en toute santé et avec bonheur à l’avenir!

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous vous encourageons à toujours consulter votre médecin ou votre professionnel de la santé avant de modifier vos routines de course, d’alimentation ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tim Kelly

Marathonien et entraîneur

Tim en train de courir

Originaire de l’Ohio, il aime voyager, jardiner et aider les gens à faire plus lors de leur course qu’ils ne pensaient possible. Plus de 8 ans en tant qu’entraîneur de course et 12 ans comme coureur et cycliste.