Icons caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Information Plus Icon Minus Icon Check Icon Check Icon
Suisse Drap. Suisse français Changement
Minpan.
Suisse Drap. Suisse français Changement
Le running est nouveau pour toi

Pourquoi est-il important de comprendre le rythme de running ?

Comprendre le rythme de running
Flèche Bas
Flèche Bas

En tant que novice, lorsque tu débutes dans le monde du running occasionnel et que tu envisages de t’entraîner pour une petite course, tu te familiarises rapidement avec le terme « rythme de running ». Il est beaucoup plus facile de l’utiliser pour mesurer ta vitesse qu’avec les kilomètres parcourus par heure. De plus, comprendre ton rythme personnel t’aidera à anticiper des runs plus longs, à savoir à quelle vitesse tu dois courir pendant une course, et il te permettra aussi de mieux suivre tes progrès au fil du temps.

Qu’est-ce que le rythme de running et pourquoi est-ce important ?

Le rythme peut simplement être défini comme la vitesse à laquelle tu cours. Il est généralement exprimé comme le temps moyen qu’il te faut pour courir un kilomètre au cours d’un long run.

Même si les chiffres ne sont pas ton truc, comprendre ton rythme présente plusieurs avantages. Tout d’abord, connaître ton rythme peut t’aider à évaluer le temps qu’il te faudra pour parcourir une certaine distance et rester sur la bonne voie pendant la course. De plus, le suivi de tes progrès au fil du temps peut être l’une des parties les plus gratifiantes de ton parcours de running.

Pour les runners de tous types, la plupart des runs doivent être maintenus à un rythme ralenti, soit une à deux minutes de plus par kilomètre que pour ton rythme de compétition. Pour trouver ce rythme, utilise le test de la conversation. Lorsque tu cours, peux-tu facilement tenir une conversation avec ton partenaire de course ou chanter les morceaux de ta playlist ? Si la réponse est non, cela indique que tu devrais ralentir ton rythme.

Teste ta vitesse

Mais que se passe-t-il si tu n’as jamais chronométré tes runs ou si tu ne sais pas par où commencer pour définir ton rythme de running ? Il peut être difficile de calculer ton rythme de running avant de mettre ta condition physique à l’épreuve. Une fois que tu as parcouru une certaine distance et acquis de l’endurance grâce à des runs réguliers, essaie de t’inscrire à une petite course en direct ou virtuelle, par exemple 5 kilomètres, ou effectue toi-même un contre-la-montre en chronométrant ton run le plus rapide sur une distance donnée de plusieurs kilomètres.

Après avoir terminé cet exercice de rapidité, jette un œil à tes « temps intermédiaires » ou au temps qu’il t’a fallu pour parcourir chaque kilomètre. As-tu parcouru chaque kilomètre de manière homogène ? Y a-t-il peut-être eu des temps intermédiaires négatifs, où tes derniers kilomètres étaient plus rapides que les premiers ? Ou as-tu ressenti de l’épuisement après un départ rapide et tu as eu du mal à terminer ? Dans ce dernier cas, cela peut être le signe que tu dois encore réduire ton rythme de running à l’entraînement pour développer ton endurance et conserver les efforts de rapidité pour tes entraînements plus difficiles.

Tu n’es toujours pas à l’aise avec tous ces chiffres ? Essaie de partager tes données avec un coach ou un entraîneur de running. Avec des conseils appropriés, tu pourras apprendre à maintenir des rythmes différents à mesure que ta condition physique s’améliorera et tu deviendras plus rapide au fil du temps.

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation d’ordre général. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Emilia Benton

Rédactrice collaboratrice

Emilia Benton en train de courir

Je suis originaire de Houston, au Texas, et j’ai couru 11 marathons et une trentaine de semi-marathons, avec des records personnels de 3 h 30 et 1 h 39. Je suis également journaliste indépendante dans le domaine de la santé et du fitness, coach de running certifiée (USATF niveau 1) et grande passionnée de musique country, de pâtisserie et de voyages autour du monde.