caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Astuces Running

Tout ce que tu dois savoir sur le running sous la pluie

Un runner traverse une flaque d’eau en courant sous la pluie.
Flèche Bas
Flèche Bas

Courir sous la pluie peut sembler peu attrayant, mais fais-nous confiance, avec le bon équipement, cela peut en fait être très sympa. Voici tout ce que tu dois savoir pour affronter l’un des éléments les plus difficiles de Mère Nature.

Ton réveil sonne et tu entends tout de suite le bruit de la pluie qui tombe. Tu te recouches ou tu t’équipes pour aller courir ? Nous qui adorons courir sous la pluie, nous votons pour le second choix. Si tu veux apprendre à affronter les éléments extérieurs, sache que tout repose sur ton état d’esprit et le bon équipement.

Affronte les éléments extérieurs

Commençons par l’état d’esprit : Courir sous la pluie n’est pas aussi désagréable que tu le penses. Sortir de la maison est la partie la plus difficile. Il te faudra peut-être quelques runs pour nous croire, mais une fois que tu auras essayé, tu seras sûrement d’accord. En effet, courir sous la pluie peut te rappeler ton enfance. Tu te rappelles lorsque tu sautais dans les flaques d’eau ?

Les Norvégiens ont même un mot pour désigner le fait de profiter du plein air peu importe la météo, et ils s’y connaissent plutôt bien en termes de temps froid et pluvieux. C’est friluftsliv, qui signifie littéralement « l’art d’embrasser le plein air ». Dans leur culture, il n’y a pas de mauvais temps, seulement de mauvais équipements.

Pour canaliser ton propre friluftsliv, tu dois donc t’équiper en conséquence. De la tête aux pieds, il existe des vêtements de running conçus pour te permettre d’affronter confortablement les runs sous la pluie, sur route ou sur sentier.

Équipe-toi correctement

En commençant par la tête, recherche une casquette à séchage rapide et dotée d’une visière - certaines sont même résistantes au vent et à l’eau. La visière protège ton visage de la pluie et te permet de voir clairement. Avec un tissu à séchage rapide, tu ne resteras pas longtemps avec la tête mouillée une fois à l’intérieur ou si la pluie s’arrête à mi-chemin.

En ce qui concerne le haut, tu as le choix, en fonction de la température et de tes préférences personnelles, par exemple si tu as tendance à avoir chaud ou froid quand tu cours. Mais la superposition peut être la meilleure stratégie avec la pluie. Commence par porter un haut technique près de la peau qui ne t’alourdira pas une fois mouillé. Par-dessus, tu peux porter une veste résistante au vent et à l’eau. Recherche une veste fabriquée dans un tissu respirant qui laissera la chaleur s’échapper quand tu commenceras à avoir chaud.

Pour le bas, opte pour un short, un legging ou un pantalon conçus pour affronter l’humidité. Recherche des tissus résistants au vent et à l’eau qui évacuent l’humidité et sèchent rapidement. Ainsi, tes muscles les plus actifs seront maintenus au chaud et prêts à l’action tout au long de ton run.

Alors qu’une grande partie de notre chaleur s’évacue par la tête, dans des conditions pluvieuses, nous te recommandons de faire tout autant attention à tes pieds. Choisis donc des chaussures et des chaussettes prêtes à affronter les éléments extérieurs. Commence par les chaussettes : Ce n’est pas le moment d’utiliser du coton, qui absorbe l’eau et te rend vulnérable aux ampoules. Choisis plutôt des tissus techniques qui peuvent sécher rapidement et évacuer l’humidité de tes pieds.

En ce qui concerne les chaussures, que tu cours sur des sentiers humides et boueux ou sur des routes ou des trottoirs détrempés par la pluie, recherche des modèles imperméables conçus pour empêcher l’eau de pénétrer. Nous te conseillons également des chaussures avec une traction supplémentaire pour éviter de glisser et de déraper, en particulier lorsque tu fais du trail.

Enfin, n’oublie pas tes mains, elles aussi exposées lorsque tu cours. Enfile des gants techniques qui te protégeront des éléments extérieurs et garderont tes doigts au chaud, prêts à tenir une tasse de café à ton retour.

Pense à ta sécurité

Quel que soit l’équipement que tu portes sous la pluie, il est important qu’il se voie bien, que ce soit grâce à une couleur vive ou des qualités réfléchissantes. En l’absence de soleil, un ciel gris et une pluie battante peuvent empêcher les voitures de te voir si tu cours sur la route. Recherche des logos ou des passepoils réfléchissants, ou des couleurs vives pour contraster avec le paysage plus sombre et gris. Tu peux même ajouter des lampes de running ou un gilet réfléchissants pour plus de sécurité et/ou une lampe frontale qui permet d’être vu de loin.

Tu peux également réfléchir à l’itinéraire que tu choisis lorsque tu cours sous la pluie. Si tu cours sur un parcours bordé d’arbres, profite de la couverture que les feuilles peuvent offrir. Pense également à ta sécurité : Évite autant que possible les routes encombrées pour ne pas avoir à t’inquiéter que les voitures te voient dans ces conditions grises et nuageuses. Pense également à éviter les routes qui ont tendance à être inondées pendant les pluies torrentielles.

Prêt à sortir ? N’oublie pas, courir sous la pluie n’est pas si terrible que ça. Choisis le bon équipement et prépare-toi à affronter les éléments extérieurs. Tu seras content de l’avoir fait.

Les conseils de notre rédacteur sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Amanda Loudin

Rédactrice santé et sciences

Amanda Loudin courant dans une forêt

Je cours depuis plus de vingt ans et suis journaliste depuis tout aussi longtemps. Je suis également coach de running certifiée et rien ne me fait plus plaisir que de marier écriture et running. Retrouvez-moi sur les sentiers avec des amis à deux et quatre pattes.