Icons caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information Plus Icon Minus Icon Check Icon Check Icon

Expéditions et retours gratuits sur toutes les commandes de plus de CHF 75.

Suisse Drap. Suisse français Changement
Équipement et technologie

Tu as mal aux oreilles après un run dans le froid ? Voici quelques conseils

Une runneuse en hiver portant des vêtements de running chauds.
Flèche Bas
Flèche Bas

T’arrive-t-il de sortir bien emmitouflé pour un run hivernal, mais tes oreilles te font mal après avoir couru dans le froid ? Si oui, nous sommes deux. Voici quelques mesures à prendre pour minimiser les risques d’oreilles froides.

Certaines personnes sont généralement plus sensibles au froid que d’autres. Les oreilles, en particulier, ont tendance à être une partie du corps plus sensible en raison du grand nombre de nerfs entourant le conduit auditif. Les oreilles froides peuvent provoquer plus de dégâts qu’un simple inconfort. Elles peuvent entraîner une sensation de froid dans d’autres parties du corps, ce qui pourrait causer des maladies, par exemple un rhume, ce que tu veux absolument éviter. Les tactiques ci-dessous peuvent t’aider à garder tes oreilles bien au chaud lors de ton prochain run et à prévenir la douleur liée aux runs par temps froid.

Cache-oreilles

Les cache-oreilles sont en général l’un des moyens les plus efficaces pour éviter d’avoir mal aux oreilles après un run dans le froid. Cependant, ils ne constituent peut-être pas la meilleure option pendant un run, car ils peuvent bloquer les sons alors même qu’il vaut mieux être conscient de son environnement, et ils peuvent aussi glisser et bouger.

Bandeau

Si les températures ne sont pas si basses (par exemple 5 à 10 degrés), un bandeau, qui sert également de serre-tête, peut être une solution simple. Tu trouveras des bandeaux de différentes épaisseurs qui sont aussi anti-humidité pour te maintenir à l’aise et au sec, car tu es toujours susceptible de transpirer, surtout si tu es au soleil et éventuellement en altitude.

Une runneuse porte un bonnet pour protéger ses oreilles lors d’un trail.

Bonnet

Il existe tellement d’options de bonnets que tu as l’embarras du choix. Tu peux choisir entre un modèle en tricot épais ou un modèle fabriqué dans un matériau dry-fit, spécialement conçu pour les runs, afin d’éviter la transpiration sur ton visage. Et si tu as encore froid, tu peux doubler la protection et superposer un bonnet sur un bandeau.

Casquette de baseball

Une casquette de baseball à elle seule ne permet évidemment pas de te réchauffer les oreilles, mais elle peut ajouter une couche supplémentaire à une combinaison bandeau/bonnet et t’aider à maintenir le tout en place. Elle peut aussi être particulièrement utile pour garder ta tête au sec en cas de pluie ou de neige.

Serviette chaude et humide

Si tu as essayé sans succès tout ce qui précède pour prévenir les douleurs provoquées par les oreilles froides, tu peux essayer cette astuce après ton run pour réchauffer tes oreilles. Applique simplement une serviette imbibée d’eau chaude sur tes oreilles pendant quelques minutes ou entre dans une pièce chauffée et attends quelques minutes. Ne fais rien d’extrême comme t’asseoir ou te tenir trop près d’un feu ou d’une cuisinière, ou placer des chauffe-mains et des chauffe-pieds dans l’accessoire choisi pour ta tête, car cela pourrait te provoquer des brûlures chimiques.

Grâce à ces conseils, tes oreilles resteront au chaud, pour des runs agréables et en toute sécurité !

Les conseils de notre équipe de rédaction sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation d’ordre général. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Emilia Benton

Rédactrice collaboratrice

Emilia Benton en train de courir

Je suis originaire de Houston, au Texas, et j’ai couru 11 marathons et une trentaine de semi-marathons, avec des records personnels de 3 h 30 et 1 h 39. Je suis également journaliste indépendante dans le domaine de la santé et du fitness, coach de running certifiée (USATF niveau 1) et grande passionnée de musique country, de pâtisserie et de voyages autour du monde.