Icons caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Information Plus Icon Minus Icon Check Icon Check Icon
France Drap. France français Changement
Minpan.
France Drap. France français Changement
Entraînement

Des conseils d’experts pour courir dans le froid

Flèche Bas
Flèche Bas

As-tu du mal à courir lorsque les températures baissent ? Une runneuse d’Alaska partage des conseils sur la façon de courir par temps froid.

Un runner à l’intérieur, une tasse à la main, regardant le froid dehors

Il est important de bien suivre ta routine de running, peu importe la météo

Il fait extrêmement froid. La condensation de ta respiration est aussi épaisse que du brouillard. Tu ne ressens plus ni tes mains ni tes pieds. Pourquoi s’imposer cela ?

L’entraînement que tu fais en hiver te permet d’obtenir les résultats souhaités en été. Courir par temps froid peut s’avérer difficile, mais hiberner tout l’hiver parce que tu détestes sortir dans l’air glacial ne t’aidera pas à atteindre tes objectifs de running à long terme.

Suis ces conseils pour les runs par temps froid, de l’avant-run à l’après-run et tout ce qu’il y a entre les deux.

Un runner enfilant une veste en vue d’un run.
Un runner bravant le froid et partant faire un run.

Avant un run : tout est question de couches

  • Tiens compte des conditions extérieures et choisis un équipement adapté à la météo. S’il pleut, porte une casquette munie d’une visière ainsi qu’une veste légère et imperméable. S’il fait plus froid, commence par une base chaude et, à partir de là, enfile les couches. En savoir plus sur comment se couvrir en hiver.
  • Habille-toi comme s’il faisait 20 degrés de plus que ce que le thermomètre indique, car la température de ton corps va augmenter et tu ne veux certainement pas prendre un coup de chaud pendant ton run.
Un runner se frottant les mains
Un runner qui s’étire sur une voiture
Un runner montant dans une voiture.
Un runner traversant un pont.

Pendant le run : les 10 premières minutes sont les pires

  • Prépare-toi à tout donner dès le début. Ton corps sera mis à rude épreuve par le froid et il lui faudra quelque 10 minutes pour vraiment s’échauffer.
  • Les crampons ou les pointes sont indispensables pour des runs sur sol gelé. Certains magasins de running de quartier ajouteront des crampons à tes chaussures pour presque rien. Cela vaut la peine afin d’éviter les blessures et de ne pas perdre de vitesse en glissant.
  • Avoir le bon état d’esprit t’aidera à surmonter les défis physiques liés au froid. Il est aussi judicieux de payer un petit supplément pour un équipement de qualité qui tiendra la route et te gardera au chaud kilomètre après kilomètre.
Un runner vu de côté
Un runner pendant un trail

Après un run : récupération et en-cas chaud

  • Pour éviter de frissonner après un run, il est important de retirer tout de suite tes vêtements froids et pleins de sueur. Change-toi et prends, sans attendre, dix minutes pour bien étirer le cou, les épaules, les bras et les jambes, qui sont probablement tous un peu trop tendus à cause du froid.
  • Prends un bon chocolat chaud ou un bol de soupe bien nourrissant après un run dans le froid.
  • N’oublie pas de boire de l’eau. On remet trop souvent l’hydratation à plus tard après un run par temps froid alors que bien s’hydrater est important quelle que soit la météo.
Un runner pendant un trail
Étiquettes
Écrit par
Brooks Staff

Personnel de Brooks