caret-black caret-sm-black caret-sm-white checklist arrow-circle thumb_icon icon-questions bra-icon star star-half review-icon grid-view-icon list-view-icon circle-drag ] icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Right Arrow Scroll down Scroll down close Scroll down french-quote quote-marks squiggle german-quote Play Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Bannière
Les modes passent, l’innovation est éternelle
Chaussures de bain

1914
Chaussures de bain et chaussons de ballet

Brooks débute dans une petite usine de Philadelphie qui fabrique des chaussons de ballet et des chaussures de bain. Bien que nous ne puissions pas dire que nous avons révolutionné les industries des chaussons de ballet ou des chaussures de bain, nous restons tout aussi engagés dans les équipements spécialisés pour une activité spécialisée.

1921
Crampons de baseball

Nous passons aux sports grand public avec le développement de nos premiers crampons de baseball, qui continueront à être portés par des équipes de championnat et des athlètes célèbres comme Mickey Mantle. Notre activité passée était le passe-temps préféré des États-Unis.

Crampons de baseball
Patins à roulettes

1929
Patins à roulettes

Tu sais ce petit pare-chocs à l’avant de tes patins à roulettes qui t’empêche parfois, mais pas assez souvent, de foncer dans les voitures garées ? C’est notre idée.

1930
Crampons de football

Brooks présente l’une de ses premières innovations pour les athlètes sérieux : le soutien pour voûte plantaire naturellement arqué. Il devient rapidement une technologie préférée des joueurs. Un autre brevet, Lock Tight, aide à réduire les blessures en empêchant les crampons de se détacher pendant les matchs.

Crampons de football

1938
Chaussures pour enfants

Beaucoup sont surpris d’apprendre que nous ne fabriquons plus de chaussures de petite taille. À une époque, nous avons lancé une ligne appelée « Pedicraft » qui était scientifiquement conçue pour les enfants. Nous avons fini par arrêter de les produire, comme les enfants qui les portaient ont grandi et arrêté de les porter.

Crampons de softball

1940
Crampons de softball

Brooks développe des chaussures à crampons en caoutchouc souple pour le softball. Elles deviennent extrêmement populaires, aux côtés d’une gamme étendue et croissante qui comprend également des patins à glace, des chaussures de gymnastique, de bowling, de basket-ball, de baseball, de football, de boxe et de lutte.

1962
Un moment avec Mickey

Bien avant que Brooks ne puisse sponsoriser des événements sportifs importants, le PDG de l’époque, Jerry Turner, s’est frayé un chemin dans le vestiaire des Yankees avec une boîte de crampons Brooks sous chaque bras. Il a demandé à Roger Maris et Mickey Mantle s’ils aimeraient les essayer. Maris a refusé, mais Mantle les a essayés, les a aimés et a acheté les deux paires avec un chèque de 44 $.

Yankees
Frank Shorter

1972
Les choses avancent à Munich

On pourrait dire que l’accent mis par Brooks sur les chaussures de running a commencé en 1972, lorsque le diplômé de Yale, Frank Shorter, a remporté le marathon olympique. Le running a soudain captivé l’attention du monde entier. Au lieu de fabriquer tout et n’importe quoi, des chaussures de sport aux bottes de combat, ce qui permettait à l’usine de tourner, Brooks commence à penser à limiter ses produits.

1974
Villanova

Brooks commence son véritable engagement envers l’innovation obtenue grâce aux informations fournies par les runners en développant la Villanova avec les commentaires du coureur olympique de demi-fond Marty Liquori. La chaussure place Brooks dans une ligue avec les autres grands noms du running de l’époque.

Chaussure Villanova
Chaussure Vantage

1977
Vantage

La première chaussure de Brooks à décrocher la première place dans le monde des runners. En plus d’utiliser la mousse EVA pour la première fois dans l’industrie (qui a remplacé le caoutchouc à rebond lent dans les semelles intermédiaires), la Vantage dispose d’une semelle intérieure amovible qui épouse le pied du runner et de la Varus Wedge. Le président Jimmy Carter en commande une paire.

1980
Hugger GT

Malgré son nom convivial (Hugger signifie Câlineur), la Hugger GT est une avancée agressive dans le monde des chaussures de running. Cette chaussure innovante est la première à être dotée d’une tige en GORE-TEX respirante ; elle comporte également une sangle latérale qui épouse le talon pour faire de ton pied « une structure biomécaniquement plus efficace (et moins sujette aux blessures) ».

Magazine Hugger GT

1981
Varus Wedge

Classée meilleure chaussure de running au monde par Running Times, la Nighthawk de Brooks est dotée de la Varus Wedge, qui résout un problème important pour les runners en réduisant la surpronation.

Chaussure Diagonal Rollbar

1982
Diagonal Rollbar

La Chariot utilise deux mousses de densité différente au lieu de la Varus Wedge : une mousse plus dense à l’intérieur de la chaussure pour empêcher les runners d’orienter le pied vers l’intérieur, puis vers l’extérieur, une mousse EVA plus douce pour empêcher les marcheurs d’incliner maladroitement la chaussure. Brooks appelle cette innovation Diagonal Rollbar. La Chariot dispose également d’un renfort ultra-robuste au niveau du talon qui s’enroule autour de ce dernier et s’étend jusqu’à la plante du pied. Une nouveauté qui change les règles du jeu : une semelle extérieure en caoutchouc à double densité comporte du caoutchouc dur sur les bords pour la stabilité et du caoutchouc plus souple au milieu pour absorber les chocs.

1987
Kinetic Wedge

Brooks lance une nouvelle technologie d’amorti conçue pour stabiliser l’avant-pied : un morceau de matériau doux et souple sous la plante du pied. La Kinetic Wedge permet au pied de se voûter plus naturellement, réduisant les blessures liées au stress. Ce développement aurait été la première de plusieurs innovations qui font de Brooks for Women les premières chaussures conçues pour être anatomiquement adaptées aux femmes.

Magazine Kinetic Wedge
Technologie HydroFlow

1989
HydroFlow

Comme un amortisseur hydraulique, l’HydroFlow réagit de manière unique en fonction du poids et de la démarche de chaque runner. Cette technologie implique un système à deux chambres qui fait passer le silicone depuis une chambre arrière vers une chambre à l’avant de la chaussure à chaque impact du talon, avant de repartir vers l’arrière lorsque le talon se lève. En 1991, l’HydroFlow remporte le sceau d’acceptation de l’American Podiatric Medical Association. Plus tard, l’HydroFlow a été améliorée pour amortir l’impact en déplaçant un composé huile/silicone du centre du coussinet vers les bords.

1992
Beast

La prochaine grande chaussure de Brooks porte le contrôle du mouvement à un nouveau niveau en apportant des améliorations au Diagonal Rollbar. Les médecins prescrivent la Beast aux runners souffrant du syndrome de stress tibial et d’autres blessures. La Beast and l’Addiction (la « Baby Beast ») sont devenues certaines des chaussures au plus grand succès de Brooks.

Chaussure Beast

1995
Technologie Podular

Un nouveau concept de Brooks rend la semelle extérieure plus souple que jamais. Au lieu de rainures linéaires, la technologie Podular introduit des cosses sur la semelle extérieure, permettant à la chaussure de se plier dans toutes les directions. L’innovation est maintenant si courante qu’il semble étrange de la considérer comme révolutionnaire si récemment.

Chaussure Adrenaline GTS 1

1999
Adrenaline GTS 1

L’une des meilleures ventes de tous les temps de Brooks arrive sur le marché, marquant le premier grand pas de Brooks dans la catégorie à croissance rapide de chaussures stables. L’Adrenaline GTS (chaussure Go-To) a été développée grâce aux commentaires des revendeurs de produits de running à la recherche d’une chaussure incontournable (go-to en anglais) qui offre du soutien, tout en étant plus souple et réactive que l’Addiction. L’Adrenaline ajoute de la souplesse à l’avant-pied, des transitions plus douces de l’impact du talon jusqu’à la propulsion des orteils et des rainures flexibles qui offrent la bonne quantité de soutien et de traction, parmi d’autres innovations.

1999
Substance 257

Brooks présente une autre innovation en matière d’amorti. La Substance 257 était constituée de 25 % de caoutchouc et de 75 % d’éthylène-acétate de vinyle (EVA). Ce composé rend la semelle intermédiaire plus durable, tout en restant moelleuse.

2001
Un engagement total envers le running

Lorsque tu te concentres sur ce que tu fais de mieux, tu le fais encore mieux. Brooks entre dans le nouveau millénaire en se concentrant sur une seule chose : le running. Nous sommes fiers de notre héritage. Nous sommes reconnaissants à tous les porteurs d’articles de sport Brooks au fil des ans. Mais maintenant, notre quête est ciblée.

Un engagement total
Chaussure Adrenaline GTS 4

2002
Adrenaline GTS 4

Une nouvelle forme « ajuste » à la perfection le chaussant, l’équilibre et les foulées de l’Adrenaline GTS. Le système Rollbar Diagonal Progressif est introduit. Il utilise une mousse à triple densité profilée non seulement pour empêcher la pronation de l’extérieur vers l’intérieur, mais aussi pour guider progressivement le pied vers l’avant de l’impact du talon jusqu’à la propulsion des orteils. Ces innovations ont conduit l’Adrenaline GTS 4 à remporter le prix de la « Meilleure mise à jour » de Runner’s World et la médaille d’or de la « Meilleure rénovation » de Running Network. C’est la chaussure la plus vendue de Brooks.

2006
MoGo

Une toute nouvelle substance à base de polymère représente une mise à jour complète de la semelle intermédiaire standard de l’industrie en mousse EVA. MoGo offre aux runners plus d’amorti, plus de rebond, plus de durabilité et plus de retour d’énergie. Un processus de préformage moulé par compression plus efficace et plus respectueux de l’environnement réduit les déchets de moitié.

MoGo
BioMogo

2007
BioMogo

Brooks améliore la semelle intermédiaire révolutionnaire MoGo en fabriquant le premier matériau d’amorti pour semelle intermédiaire entièrement biodégradable au monde. Les tests montrent que BioMoGo se décompose 50 fois plus rapidement que l’EVA, avec le potentiel d’économiser près de 30 millions de livres de déchets dans les décharges sur une période de 20 ans. Et puis Brooks fait l’impensable en partageant librement la formule du BioMoGo avec la concurrence : s’il est bon pour le monde entier, il appartient au monde entier.

2010
Silence vert

Brooks redéfinit ce qui est nécessaire pour fabriquer une chaussure de running avec ce plat remarquablement durable. Composé à 75 % de matériaux recyclés post-consommation, sa fabrication nécessite radicalement moins d’énergie. La semelle intérieure est entièrement biodégradable et chaque composant contient un élément durable. Un éventail d’articles mis au rebut, qui autrement seraient restés dans une décharge, sont utilisés, notamment des CD et des canapés cassés.

Silence vert
Ligne PureProject

2011
PureProject

Sans jamais adopter la philosophie « moins c’est plus » de la branche du running minimaliste, la ligne PureProject offre un produit biomécaniquement plus sain dans un emballage plus léger. Runner’s World dit dans son examen de la PureConnect qu’elle « établit un équilibre entre le minimalisme inspiré des pieds nus et l’entraînement qui exige de l’amorti… elle offre une sensation de légèreté qui t’en ferait presque oublier que tu la portes, mais elle est suffisamment substantielle pour tenir le rythme lors de longues courses ».

2013
Transcend

Au lieu d’essayer de « corriger » la démarche d’un runner, Brooks embrasse la recherche émergente en biomécanique selon laquelle la « bonne façon » de courir est aussi unique que les runners eux-mêmes. La Transcend est la première chaussure dotée de la technologie GuideRails.

Chaussure Transcend
DNA AMP

2017
DNA AMP

Brooks lance sa semelle intermédiaire la plus réactive jamais conçue, dotée d’une technologie qui redonne plus d’énergie au runner que n’importe quelle chaussure des principaux concurrents. DNA AMP absorbe l’impact de la foulée et le renvoie directement vers le haut, de sorte que l’énergie expulsée par les runners est traduite en courses plus longues et plus rapides.

2018
DNA LOFT

La semelle intermédiaire la plus moelleuse jamais créée par Brooks arrive sur le marché. Avec un équilibre entre mousse, air et caoutchouc qui éloigne l’impact du corps, les runners font l’expérience de foulées moelleuses et confortables sans sacrifier la réactivité ou la durabilité.

DNA LOFT
GuideRails 2.0

2018
GuideRails 2.0

Brooks dévoile une toute nouvelle approche à la technologie de soutien qui embrasse l’individualité inhérente à la foulée de chaque runner. Les GuideRails sont des plaques spécialisées qui permettent aux hanches, aux genoux et aux articulations des runners de se déplacer dans leur propre mouvement habituel, n’intervenant que lorsque le runner dépasse cette zone. Cette approche complète du soutien prend en compte le couplage naturel entre les pieds et les articulations, reconnaissant qu’aucune chaussure ne peut espérer déjouer le corps humain.

2020
La brassière de running

Brooks apporte au monde une innovation attendue depuis longtemps : une brassière spécialement conçue pour répondre à l’impact élevé du running. Nos prototypes sont conçus après avoir travaillé aux côtés de l’Université de Portsmouth, un chef de file dans l’étude de la biomécanique du mouvement mammaire. Nous avons également interrogé des femmes en détail sur leurs expériences avec les brassières de sport traditionnelles. À partir de ces données, nous avons conçu deux types de brassières de running : La collection Drive offre un soutien souple offrant de la compression, tandis que la collection Dare comprend des bonnets moulés intégrés qui t’offrent un vrai maintien.

Femme qui court
Ce n’est que le début. Tu veux en savoir plus ?