Icons caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Information Plus Icon Minus Icon Check Icon Check Icon
Suisse Drap. Suisse français Changement
Minpan.
Suisse Drap. Suisse français Changement
Nos runners, leurs histoires

As-tu besoin de chaussures de running avec un soutien de la voûte plantaire ?

un runner portant la ghost max
Flèche Bas
Flèche Bas

La voûte médiane est un élément clé de l’anatomie de ton pied, crucial à la fois pour ta santé et tes performances. Dans cet article, nous allons aborder tout ce qu’il y a à savoir pour garder tes pieds en bonne santé, y compris comment choisir les bonnes chaussures de running avec un soutien de la voûte plantaire.

Un homme âgé est récemment entré dans le magasin de running spécialisé où je travaille, s’est assis sur le banc devant moi et m’a dit : « Ne lésinez pas à l’heure de prendre soin de vos pieds. C’est mon seul conseil. »

Je ne pourrais pas être plus d’accord. Prendre soin de tes pieds est essentiel, en particulier si tu subis beaucoup de stress. 

Tu souhaites vérifier rapidement quel est le profil de ta voûte plantaire ? Détermine le profil de ta voûte plantaire ici.

Comprendre la voûte longitudinale médiane

En étudiant en profondeur le fonctionnement des pieds, on se dit que c’est miraculeux. Le grand nombre d’articulations, de muscles, d’os et de tendons qui composent le pied travaillent ensemble pour te permettre de rester en bonne santé et de bouger efficacement. Il n’est pas chose facile de savoir si tu as besoin de chaussures de running avec un soutien de la voûte plantaire, mais une fois que tu es mieux en mesure de comprendre l’anatomie de ton pied, il est plus simple (et même amusant !) de savoir quoi faire.

La voûte longitudinale médiane (VLM) est la section des os du pied chargée d’aider à maintenir l’équilibre et l’alignement du corps. Elle agit comme un tremplin pour te propulser vers l’avant lorsque tu cours ou marches et aide à disperser une partie de la charge lors de l’impact.

Il est aussi important de comprendre les deux phases du cycle de la démarche de running (la séquence d’événements pendant un run depuis le moment où un pied touche le sol jusqu’au moment où ce même pied touche à nouveau le sol) : la phase d’appui et la phase de balancement. Selon un guide anatomique de cette étonnante partie du corps de StatPearls, la phase d’appui commence lorsque ton talon touche le sol et que la plante de ton pied est tournée vers le haut. À mi-position, la VLM fléchit pour s’allonger et s’aplatir à mesure que l’avant du pied s’aplatit. Pendant cette phase, les ligaments et les tendons de ton pied stockent de l’énergie mécanique.

Et une fois que la voûte atteint sa longueur maximale, elle inverse sa trajectoire pour la phase de balancement et se raccourcit jusqu’à ce que le talon quitte le sol. Cette énergie mécanique stockée est libérée sous forme de puissance, ce qui propulse ton pied vers l’avant lors d’une foulée.

Vue rapprochée d’un runner portant une paire de chaussures de running avec un soutien de la voûte plantaire.

Voûtes plantaires basses, moyennes et hautes

Tu as peut-être déjà lu ou entendu parler de l’importance du bon profil de la voûte plantaire et des bonnes chaussures de running pour un soutien adéquat de la voûte plantaire (ou zéro soutien si c’est ce dont tes pieds ont besoin). Chaque pied est unique, néanmoins on peut dire que les voûtes plantaires appartiennent généralement à l’une des trois catégories suivantes :

  • Voûte plantaire basse (ou pieds plats)
  • Voûte plantaire moyenne
  • Voûte plantaire haute

Les personnes avec une voûte plantaire basse ne rencontreront aucun problème lorsqu’elles courront, c’est simplement la façon dont leurs pieds sont façonnés. Or, parfois, cela peut signifier que la voûte plantaire est affaiblie, trop mobile et instable. Si tu as une voûte plantaire basse ou un pied plat, ta cheville peut s’orienter vers l’intérieur, provoquant des problèmes d’alignement qui peuvent affecter les genoux et les hanches.

Les personnes avec des voûtes plantaires hautes, comme tu peux l’imaginer, ont à certains moments le problème inverse. Les voûtes plantaires hautes peuvent être rigides et tendues, avec un manque de souplesse en conséquence lors de la flexion pour l’absorption des chocs et l’équilibre du corps. Ce manque de mobilité au niveau de la voûte plantaire peut générer une tension au niveau de la cheville, des tibias et des genoux.

Les personnes avec une voûte plantaire moyenne ont probablement une voûte prononcée qui se caractérise par sa force mais aussi sa souplesse. Elles ont assez de puissance pour que la voûte plantaire se tende et se détende lorsque le pied se pose sur un terrain accidenté, et assez de flexion et de souplesse pour permettre l’absorption des chocs lors des foulées.

Cependant, il n’y a pas de profil de voûte plantaire qui fasse de toi un runner naturellement doué ou moins doué. Avec des soins appropriés aux pieds et un soutien correct dans tes chaussures de running, tu peux protéger tes pieds et tirer parti de leurs forces.

Comment déterminer le profil de ta voûte plantaire

Il existe une méthode simple et efficace pour définir le profil de ta voûte plantaire chez toi, à savoir le « Test humide ». Tout d’abord, plonge tes pieds dans l’eau. Place-toi sur un sol plat ou un morceau de papier avec une posture naturelle pour obtenir une empreinte de tes pieds mouillés. Autrement, je t’encourage à essayer avec un seul pied à la fois, car cela reflète mieux ton profil lors de tes runs (tu n’es jamais sur tes deux pieds lorsque tu cours).

Si tu peux voir tout ton pied sur l’empreinte mouillée, avec une partie médiane large, tu as probablement des voûtes plantaires basses ou des pieds plats. Si le milieu de ton empreinte n’est qu’une fine ligne reliant le talon à la pointe du pied, tu as probablement des voûtes plantaires hautes. Et si le milieu de ton pied semble à moitié rempli, tu as probablement des voûtes plantaires moyennes.

Mais même si ce test est amusant, n’oublie pas : il ne s’agit pas d’un diagnostic médical. Pour obtenir une bonne lecture de ton profil, il vaut mieux consulter un podologue (médecin spécialisé du pied) ou un expert dans un magasin de running.

Vue rapprochée d’un runner portant une paire de chaussures de running avec un soutien de la voûte plantaire.

As-tu besoin de chaussures de running avec un soutien de la voûte plantaire ?

Des chaussures avec le bon chaussant peuvent grandement améliorer ton expérience de running en t’offrant la bonne quantité d’amorti. Les pieds sont comme les besoins de chacun : ils sont uniques ; alors prends le temps d’essayer plusieurs chaussures et de les tester, si possible sur route, pour t’assurer qu’elles sont confortables. (Certains magasins de running te permettront même de faire un tour sur leur parking pour les essayer.)

Il existe trois grandes catégories de chaussures :

  • Les chaussures de running avec amorti neutre, idéales pour les runners qui ont une voûte plantaire moyenne avec une pronation (aplatissement du pied) saine. Ce genre de chaussures offre un soutien minimal de la voûte plantaire et permet au pied de bouger un peu plus naturellement, tout en offrant un certain niveau de rembourrage.
  • Les chaussures stables, conçues pour les runners avec une voûte plantaire moyenne à basse et une légère surpronation (un pied plat ou une orientation de la voûte plantaire vers l’intérieur). Les chaussures stables ont en général une tige médiane pareille à un rail de guidage. Ce morceau de mousse dense ou de plastique traverse la voûte plantaire jusqu’au talon. Il empêche ta voûte plantaire de s’aplatir et ta cheville de s’orienter vers l’intérieur.
  • Les chaussures avec contrôle de mouvement sont réservées aux runners qui ont les pieds plats avec une surpronation plus sévère et un affaissement vers l’intérieur de la cheville et du genou. Ces chaussures ont souvent une tige, ou rail de guidage, plus haut pour offrir un soutien supplémentaire sous la voûte plantaire et le talon. Elles ont aussi généralement une base plus large pour offrir un équilibre et une stabilité supplémentaires.

Alors, la prochaine fois que tu auras besoin de nouvelles chaussures, ou si tes chaussures actuelles te font mal aux pieds, à la cheville ou au genou, fonce au magasin de running le plus proche pour qu’un expert détermine le meilleur chaussant pour toi. Mais avant cela, passe un peu de temps à faire des recherches en ligne pour t’assurer de porter une chaussure de running avec le bon soutien pour ta voûte plantaire. Et là encore, essaye plusieurs paires en comparant et contrastant les modèles entre eux pour dénicher le bon chaussant.

Quel que soit ton type de voûte plantaire, le soutien sain de tes pieds te rapprochera de tes objectifs de running.

Maintenant que tu en sais un peu plus sur les chaussures de running avec soutien de la voûte plantaire, parcours la collection de chaussures de running de Brooks et nos vêtements de running pour trouver le bon kit. 

Les conseils de notre rédactrice sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation d’ordre général. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tim Kelly

Marathon Runner & Coach

Tim Running

Ohio native that loves travel, gardening, and helping people do more with their running than they thought possible. 8+ years as a running coach. 12 years as a runner and cyclist.