caret-black caret-sm-black caret-sm-white checklist arrow-circle thumb_icon icon-questions bra-icon star star-half review-icon grid-view-icon list-view-icon circle-drag ] icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Right Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down french-quote quote-marks squiggle german-quote Play Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Glossaire

Qu’est-ce que le syndrome de stress tibial (ou la périostite) ?

Une femme qui court sur une route

J’ai développé une passion pour le running en première année du lycée et je me suis lancé dans le sport en toute insouciance. Ignorant effrontément tous les conseils concernant les échauffements, les étirements, les jours de repos et toutes les autres formes de soins personnels, je me suis retrouvé avec différents maux et douleurs que je ne comprenais pas. Ma principale préoccupation était une douleur constante dans les deux tibias que de nombreux nouveaux runners rencontrent : le syndrome redouté de stress tibial.

Tu as peut-être déjà entendu parler de cette pathologie. Mais, comme moi, novice, tu ne comprends peut-être pas tout à fait ce qui se passe. Alors, qu’est-ce le syndrome de stress tibial (ou la périostite) ?

Comprendre le syndrome de stress tibial

Le syndrome de stress tibial se caractérise par une douleur sourde et une sensibilité à l’avant du bas des jambes. Mais que se passe-t-il réellement ?

Essentiellement, le syndrome de stress tibial n’est qu’un gonflement des tendons qui relient vos muscles et vos os dans le bas de votre jambe. Cela peut se produire pour un certain nombre de raisons, mais est généralement associé à une activité difficile et répétitive, comme le running.

Tu as peut-être tout simplement trop couru ou trop vite. Peut-être que tes chaussures ne te conviennent plus. Ta foulée peut même nécessiter un certain ajustement. Quelle que soit la cause, quelque chose dans ton entraînement est un peu trop intense pour tes tendons. Comme pour les muscles qui ont été poussés un peu trop loin, les tendons gonflent et subissent un processus de réparation assez étonnant.

Pendant que tu fais face à cette douleur, tu n’apprécies peut-être pas l’incroyable machine adaptative qu’est ton corps. Au lieu de cela, tu veux peut-être simplement savoir comment la faire disparaître.

Comment soigner le syndrome de stress tibial

Heureusement, le traitement du syndrome de stress tibial est assez simple : il suffit d’arrêter de faire ce qui fait mal, ou du moins de le faire moins fréquemment.

Si tu as déjà développé un goût pour le running, cela peut être plus facile à dire qu’à faire. Mais tes tendons ont besoin de temps pour se reposer et récupérer. Pendant ce temps, tu peux aider ce processus naturel en faisant des étirements et en mettant de la glace sur tes tibias. La musculation est également un excellent moyen de rester actif et de prévenir de futures blessures. Si nécessaire, des anti-inflammatoires peuvent également aider.

Ce qu’il faut retenir ? Le syndrome de stress tibial est courant chez les nouveaux runners et le traitement le plus efficace consiste simplement à atténuer l’activité qui cause la douleur. Pour en savoir plus sur la prévention du syndrome de stress tibial, consulte notre article détaillé sur le sujet.

Les conseils de notre rédacteur sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de la santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Écrit par
Jonathan Thompson

Fan de fitness

Jonathan avec un chien dans la neige

Mon intérêt pour le fitness a commencé jeune, principalement en tant que stratégie de survie d'un asthmatique maigrichon. Après avoir obtenu mes certifications d'entraîneur personnel et de nutritionniste, j'ai commencé à écrire des articles sur le fitness. À ce stade, le running est une partie non négociable de ma vie.