Accueil / Run Happy Blog
Conseils pour le running

Tout ce qu’il faut savoir sur le running et la COVID-19

Un runner s’étire en solo. En raison de la pandémie de COVID-19, les runs en groupe ont cédé la place aux entraînements en solo.

Fin 2019, le coronavirus est devenu une menace globale pour la santé publique. En 2020, la pandémie de la COVID-19 continue d’affecter notre façon de vivre, de travailler, d’entretenir des relations sociales et de faire du sport, running inclus.

Commençons avec les bases du coronavirus

Avant de se pencher sur la façon dont le monde du sport s’adapte à la COVID-19, voici un rappel de ce qu’il faut savoir sur le virus et ses effets :

Remarque : Toutes les informations proviennent du Centre de contrôle et de prévention des maladies et de la société Johns Hopkins Medicine.

  • Les coronavirus sont un type de virus courant, mais le « nouveau » coronavirus a été identifié comme un virus très contagieux causant la maladie connue aujourd’hui sous le nom de COVID-19.
  • La COVID-19 est apparue à Wuhan en Chine en décembre 2019 et s’est rapidement propagée à travers le monde.
  • Le virus se répand lorsqu’une personne contaminée propage des gouttelettes dans l’air en éternuant, toussant, parlant, etc.
  • Le virus présente une période d’incubation, c’est-à-dire une période de temps durant laquelle les personnes infectées ne présentent pas de symptômes. Cette période dure généralement deux semaines.
  • Les symptômes de la COVID-19 comprennent la toux, la fièvre, l’essoufflement, la perte inexpliquée de l’odorat ou du goût, le mal de gorge, la diarrhée, les douleurs musculaires ou les maux de tête.

Afin de ralentir la propagation du virus, les gouvernements du monde entier ont mis en place des mesures d’urgence, dont beaucoup ont eu un impact direct sur les athlètes : fermeture des parcs, des salles de sport et des piscines ; introduction de directives de distanciation sociale et interdiction des activités de groupe.

A close-up of a pair of runner’s feet wearing the Brooks Levitate 3 road-running shoes.

Les athlètes se tournent vers le running

Avec la fermeture des salles de sport et l’annulation des cours collectifs, les gens se sont tournés vers le running, ou redécouvrent le simple fait de mettre un pied devant l’autre. Mais même pratiqué en solo et en plein air, le running ne peut garantir d’offrir une totale sécurité contre le coronavirus.

Avant de lacer tes chaussures, prends le temps de lire les conseils ci-dessous, et renseigne-toi sur les réglementations et les règles sociales locales pour en savoir plus.

  • Si tu as le choix entre courir en intérieur ou en extérieur, opte pour le run en extérieur. En effet, la circulation de l’air disperse les gouttelettes plus rapidement qu’à l’intérieur.
  • A l’intérieur comme à l’extérieur, observe une distance de sécurité de 2 mètres avec les personnes qui t’entourent, voire plus si tu le peux.
  • Choisis les itinéraires les moins fréquentés ou cours pendant les heures creuses, ce qui te permettra de maintenir la distanciation physique recommandée
  • Porte un masque ou un foulard dont tu pourras te couvrir le nez et la bouche en croisant d’autres runners, des cyclistes ou des promeneurs.

Ces précautions nécessitent un temps d’adaptation, mais au vu des nombreux bénéfices apportés par le running, cela en vaut vraiment la peine.

A solo runner spends some time on the trail for his physical and mental health

Courir pour préserver sa santé physique et mentale

En l’absence de compétitions ou d’entraînements en groupe pour leur apporter une motivation extérieure, les runners parviennent néanmoins à retrouver les bienfaits mentaux et émotionnels du running. Il a été prouvé que la pratique d’un exercice comme le running réduit les symptômes de stress et d’anxiété.
Sortir pour aller courir peut permettre d’évacuer le stress dû à des problèmes de santé, à la perte d’un emploi ou à l’augmentation de la charge de travail, à l’éducation des enfants, ou au fait d’être toujours à l’intérieur. Peu importe la vitesse ou la distance, courir procure à chacun d’entre nous un indispensable moment pour soi, nous éloigne de notre boîte mail, nous offre une occasion de prendre l’air, et une opportunité de nous concentrer sur notre bien-être.

Les sensations fortes de la compétition te manquent ?

En dépit de l’absence des compétitions habituelles, les runners n’ont pas abandonné leurs objectifs personnels. Les organisateurs réinventent les compétitions traditionnelles qui réunissaient des milliers de participants sur des itinéraires donnés, au profit de nouveaux formats virtuels. Pour participer, les runners doivent s’inscrire et parcourir la distance impartie durant un créneau horaire spécifique, et fournir une preuve du temps effectué afin de remporter une médaille, un t-shirt de finisher ou encore un trophée.

Les compétitions virtuelles représentent une option intéressante pour les runners qui ne veulent pas perdre leurs objectifs de vue. Pour participer à ce type d’événement, consulte les sites Internet dédiés aux compétitions pour découvrir celles qui proposent en format virtuel. Ou, mieux, téléphone au magasin spécialisé dans le running le plus proche de chez toi. Son personnel est susceptible de savoir précisément comment tu peux rejoindre une communauté de runners, même si c’est en ligne et non sur la route.

Et à l’avenir ?

Nous ne connaissons toujours pas les effets de la COVID-19 sur le long terme. À l’instar d’autres sports professionnels ou amateurs, le monde du running devra s’adapter. Mais les runners sont solides. Nous savons faire preuve de résilience. Et nous nous soutenons mutuellement dans les moments difficiles. Si les kilomètres sont aujourd’hui parcourus en solitaire, nous serons un jour à nouveau réunis et nous savourerons avec d’autant plus de plaisir ces foulées effectuées côte à côte. Sans oublier le tintement des verres avec lesquels nous trinquerons ensuite pour célébrer l’occasion.

A group of runners enjoys each other’s company — while keeping a safe distance between them.