caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Nos runners, leurs histoires

L’importance de l’hydratation pour les runners

Deux runners qui discutent sur une piste
Flèche Bas
Flèche Bas

Cours-tu avec une bouteille d’eau ou es-tu du genre à foncer sans ? Peu importe le type de runner que tu es, ou si tu es un peu des deux, il est indispensable de connaître l’importance de l’hydratation. Découvre comment t’assurer que ton corps dispose de l’énergie liquide dont il a besoin pour continuer à bouger.

Ton corps fonctionne grâce à l’eau

Essayer de courir alors que l’on est gravement déshydraté peut donner l’impression de courir dans des sables mouvants. La sensation est loin d’être agréable (pour ne pas dire contre-productive). Un manque d’hydratation peut entraîner un rythme de running plus lent, mais plus important encore, cela peut être dangereux pour ta santé. Au lieu d’en arriver là, il est préférable de déterminer exactement quels sont les besoins de ton corps en matière d’H2O.

Pour commencer, qu’est-ce qui est réellement considéré comme une déshydratation ? La clinique Mayo indique qu’il y a déshydratation dès lors que ton corps a perdu plus d’eau qu’il n’en a absorbé. Comme l’eau représente environ 50 à 70 % de ton poids corporel, cela peut être nocif. Lorsque tu transpires et urines, tu perds non seulement de l’eau mais également des électrolytes, ce qui peut provoquer des crampes musculaires et des lésions tissulaires. Sans eau, ton corps ne peut pas se débarrasser correctement des déchets.

Attention à la déshydratation

Il est facile de se déshydrater pendant les mois les plus chauds, mais il ne faut pas non plus ignorer l’importance de l’hydratation en hiver. Puisqu’il est difficile de ressentir une forte soif quand il fait froid, nous risquons d’oublier de consommer suffisamment d’eau avant un run.

Certains des premiers signes de déshydratation sont la bouche sèche et la soif, suivis de vertiges, de fatigue et d’urines foncées. Cependant, même si tu n’as qu’un peu soif au début de ton run, attention, tu es déjà déshydraté.

En effet, l’hydratation commence avant de sortir courir. Boire suffisamment d’eau doit être une habitude saine au quotidien, pas seulement une façon de se préparer avant une course ou un long run. Une bonne mesure pour une personne non-athlète, comme indiqué par la clinique Mayo, est d’environ 15,5 verres de liquide par jour pour les hommes et d’environ 11,5 verres pour les femmes. Ensuite, fais en fonction de ta soif. En été, cela peut augmenter à 3,5 dl supplémentaires par demi-heure d’activité.

Un runner s’assoit pour boire de l’eau après un run.

Garde à l’esprit qu’essayer de boire toute ton eau juste avant ton run peut avoir des effets néfastes, autant que d’avoir soif pendant. Bien que la surhydratation soit rare, cela peut arriver. Si tu n’arrives pas à te rafraîchir ou à étancher ta soif, tu peux avoir tendance à ingérer trop d’eau et à diluer tes électrolytes. Cela peut entraîner une condition appelée hyponatrémie, où tes niveaux de sodium chutent dangereusement bas. Les symptômes sont similaires à ceux de la déshydratation : étourdissements, nausées et crampes musculaires.

Prends des électrolytes

Si tu as du mal à boire suffisamment d’eau, ou si tu crains une surhydratation, envisage d’ajouter des électrolytes à ton eau sous la forme de poudres ou de jus énergétiques à faible teneur en sucre. Ou tu peux également manger des fruits riches en électrolytes et en eau. Par exemple, la pastèque est presque entièrement composée d’eau, tout comme les fraises et les pamplemousses.

Il est important de prioriser ta consommation d’eau et d’électrolytes, que tu souhaites courir un marathon ou simplement sortir faire un run d’une demi-heure. Se donner un objectif d’apport quotidien pour une hydratation régulière est un bon point de départ.

Les conseils de notre rédacteur sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation générale. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Tonya Russell
Tonya Russell avec les mains sur les hanches

Je suis journaliste, en forme et voyageuse passionnée, et je combine souvent les trois. Si je ne m’entraîne pas pour un marathon, je fais probablement de la randonnée avec mes chiens ou à cheval (à l’anglaise). Je viens du sud du NJ, ce qui signifie que je suis une fan des Eagles, pas des Giants.