caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Communauté du running

Comment le running nous a permis de surmonter 2021

Runner descendant un chemin pavé
Flèche Bas
Flèche Bas

Muffy King, directrice du marketing, des médias et de la marque pour le comité du marathon Chevron de Houston discute avec nous de la création d’une communauté de running, de l’expérience de partage dans le sport, ainsi que de ses espoirs et ses rêves pour la course en 2022.

Comme de nombreux autres organisateurs de courses à travers le monde, le comité du marathon Chevron de Houston a dû prendre la difficile décision d’annuler les courses du marathon de Houston en 2021. L’incertitude de la pandémie de COVID-19 a créé un besoin de planification innovante et le comité a organisé un événement virtuel populaire de 10 jours. Mais, comme le fait remarquer Muffy King, rien ne remplace l’excitation de vivre le marathon Chevron de Houston en direct et en personne. L’événement emblématique est sur le point de célébrer son 50e anniversaire le week-end du 14 au 16 janvier.

Muffy, chargée du marketing et des communications pour le comité du marathon Chevron de Houston, est ravie de l’anniversaire de cette course : un demi-siècle déjà. Découvre ci-dessous Muffy partager avec nous son parcours de running et de quelle manière ce sport nous a aidés à traverser une autre année difficile.

Quelle est ton histoire avec le running ?

L’histoire a en quelque sorte commencé par la fin. J’ai grandi en faisant de la natation et j’ai joué au water-polo à l’université. Pour moi, courir était une punition. Après avoir obtenu mon diplôme universitaire en 2008, je ne pratiquais plus de sport universitaire et j’ai commencé à courir pour perdre du poids. J’ai commencé à courir des triathlons et, lentement mais sûrement, j’en suis tombée amoureuse. Je nage encore et je fais toujours du vélo, mais j’ai l’impression que l’extase du runner, elle, est bien réelle. À ce moment précis, tout le monde peut trouver la paix.

Quand je pense à l’expérience complète de courir un marathon, le voyage que l’on entreprend pour se rendre à ce marathon est la partie la plus difficile. Le jour de la course est ta victoire. La plupart d’entre nous ne se souviendront de ces 10 secondes lorsque l’on franchit la ligne d’arrivée. Mais ça en vaut vraiment la peine.

Que fais-tu en tant que directrice marketing du marathon Chevron de Houston ?

Je travaille pour cette organisation depuis cinq ans et, parmi notre personnel, je pense que j’ai le meilleur poste. J’ai l’occasion de raconter les histoires de chacun de nos runners. C’est un travail tellement passionnant. Tout ce que l’on voit depuis le début de l’expérience du runner, par exemple une image qui a suscité l’intérêt de quelqu’un à s’inscrire, jusqu’à l’endroit où le runner franchit la ligne d’arrivée et se fait prendre en photo. J’ai une équipe incroyable qui me soutient et j’adore ce que je fais.

Parle-nous de ton run typique/préféré.

Ce que je préfère et fais régulièrement est courir le long du bayou. Pour résumer, c’est un chemin au bord de l’eau qui traverse la ville. Pour la plupart des gens, cela ressemble à une rivière asséchée en béton, mais je pense que c’est l’un des plus beaux endroits pour courir à Houston. On y trouve des fleurs sauvages et de la faune, mais tout en restant proche du centre-ville. C’est 240 kilomètres de chemins verts. J’ai même sauvé une tortue pendant l’un de mes runs.

Comment le running t’a-t-il aidée en 2021 ?

J’ai commencé par marcher pendant la pandémie parce que j’ai subi une opération au cerveau en août 2020. Je n’ai pas été autorisée à courir pendant 8 semaines, mais marcher le long du bayou me permettait encore de voir une partie de mes amis runners de Houston, ceux qui s’y rendaient pour s’entraîner afin d’atteindre leurs objectifs de running.

Au premier abord, quand on pense au running, c’est un sport, par nature, qui se pratique seul. Mais la réalité est qu’il y a toute une communauté derrière toi. »

Muffy King

Mon marathon de Houston virtuel en janvier 2021 a été mon marathon le plus lent à ce jour, en 5h57. Mon seul objectif était de terminer dans notre délai de six heures. C’était mon premier marathon de Houston et mon premier marathon seulement cinq mois après avoir subi une opération au cerveau. La majorité de mon entraînement a été de la marche. Je marchais 5 ou 6 kilomètres plusieurs fois par semaine, j’écoutais des podcasts et je prenais vraiment mon temps. Cela m’a aidé de plusieurs manières - physiquement bien sûr. Mais ce temps m’a aussi permis de m’évader. Travailler dans l’industrie m’a permis de prendre du recul et de réfléchir à mon travail et à ma communauté.

Et quand j’ai pu courir, je me suis sentie connectée à ma communauté. La pandémie et ma santé m’ont mise au défi professionnellement de trouver d’autres moyens de poursuivre cette camaraderie dans la communauté des runners de Houston.

Runner tenant une partie de la ligne d’arrivée

À ton avis, pourquoi le running a-t-il rapproché les gens en cette année difficile ?

Le running est une expérience de partage. Au premier abord, quand on pense au running, c’est un sport, par nature, qui se pratique seul. Mais la réalité est qu’il y a toute une communauté derrière toi, qui s’entraide à distance, numériquement, etc. Prenons l’exemple de la Journée mondiale de la course à pied — en juin, nous avons mis en place un événement « Ensemble de n’importe où », où nous avons mis au défi les runners de notre communauté à courir ensemble plus de 321 000 km. Les runners pouvaient charger leurs kilomètres sur une plateforme virtuelle, et nous avons travaillé en tant que communauté pour accumuler les kilomètres totaux parcourus.

Chacun a ses propres objectifs, mais nous ne pouvons pas y arriver seuls. Qu’il s’agisse de ton groupe d’amis qui court avec toi à 5 heures du matin ou un responsable de club de running qui envoie des rappels à tout le monde sur Facebook, la communauté est essentielle au succès individuel.

Quels sont tes espoirs et tes rêves pour le marathon Chevron de Houston 2022 ?

C’est une année charnière pour le marathon Chevron de Houston. On peut s’attendre à beaucoup d’enthousiasme et à quelques surprises agréables pour nos runners. Nous venons de vivre quelques années intéressantes. Nous sommes ravis de produire une course où tous nos runners peuvent se sentir soutenus, encouragés et en sécurité, et bien sûr, peut-être profiter de quelques fêtes et célébrations en parallèle.

Des objectifs de running de haut niveau pour toi-même ?

J’ai couru notre semi-marathon plusieurs fois, à la fois individuellement et en tant que guide pour runners malvoyants. Mais je n’avais jamais couru le marathon Chevron de Houston dans son intégralité jusqu’à l’année dernière. 2022 étant le 50e anniversaire, j’irai courir ce jour-là une fois mes tâches de marketing pour la course terminées. Je prévois d’aller courir après la fin de la course pour gagner ma médaille vers 8 ou 9 heures du soir.

Quels sont tes conseils pour les runners en 2022 ?

D’abord, aie confiance en toi. Si tu veux faire quelque chose, n’aie aucun doute, tu seras capable de l’accomplir. Consacre tes efforts et ton temps à travailler pour y parvenir. Deuxièmement, appuie-toi sur le soutien de ta communauté. C’est ton corps et ton temps, mais le soutien des autres te mènera où tu veux. Oh, et un conseil pratique pour courir le marathon Chevron de Houston : lis tous les panneaux sur le parcours. Le temps passera plus vite.

Runner qui lève les bras

Un regard vers l’avenir

2021 se terminant bientôt, il est temps de commencer à penser à l’avenir et à trouver des raisons de célébrer en 2022. Pour plus de conseils de running, d’entraînements, de chaussures et d’équipements, d’histoires de running inspirantes et plus encore, n’hésite pas à lire le blog Run Happy.

Étiquettes