caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Compare Compare Selected Information
Astuces Running

Les 3 plus grands mythes du running… démystifiés

Runners animés qui s’étirent
Flèche Bas
Flèche Bas

AVERTISSEMENT : CET ARTICLE NE FOURNIT PAS DE CONSEILS MÉDICAUX

Le contenu de cet article est uniquement destiné à des fins d’information ou d’éducation générale et n’est pas destiné à se substituer à un avis médical professionnel, à un diagnostic ou à un traitement. Demande toujours l’avis de ton médecin ou d’un autre professionnel de santé qualifié pour toute question que tu pourrais avoir concernant un problème de santé ou un traitement avant d’apporter des ajustements à tes entraînements de running, de nutrition, de forme physique ou de soins.

Nous voulons que chaque runner tire le meilleur parti de chaque run, qu’il débute ou qu’il ait déjà parcouru de nombreux kilomètres de running. Nous avons fait appel à nos spécialistes de running de l’équipe Brooks Run Signature pour démystifier les trois mythes du running les plus courants afin que tu disposes de toutes les informations nécessaires pour courir avec l’esprit Run Happy.

En savoir plus sur Brooks Run Signature

Le running sera-t-il nocif pour tes genoux ?

C’est un mythe ! Le running est en fait bon pour tes genoux.

Dessin au trait de jambes en mouvement

Brooks dirige un laboratoire de recherche dédié qui s’efforce de comprendre les effets positifs et négatifs du running sur les humains.

Le running aide nos genoux à rester en bonne santé. « Notre corps s’adapte constamment aux forces extérieures auxquelles il est soumis… pendant nos runs, notre cartilage se remodèle et devient plus fort, minimisant ainsi le risque d’apparition d’arthrite avec l’âge. »

Matt Trudeau Spécialiste de la biomécanique chez Brooks

Cependant, cela ne veut pas dire qu’avec le running tu ne peux pas te blesser. « Une activité physique trop intense peut être nocive, il est donc important d’augmenter progressivement tes runs », souligne Trudeau.

Pour maximiser les bienfaits du running sur l’ensemble du corps, cours dans des chaussures qui soutiennent le mouvement naturel unique de ton corps. Problèmes de douleurs aux genoux, voûtes plantaires hautes, etc., tu peux utiliser notre Conseiller Chaussure pour trouver le soutien et le chaussant qui conviennent à tes runs.

Faut-il s’étirer avant de courir ?

C’est un mythe ! Tu dois t’échauffer, mais pas avec des étirements traditionnels.

Dessin au trait d’un runner qui s’étire

Il existe deux types d’étirements différents : statiques et dynamiques. Quand on pense étirements, on imagine généralement des étirements statiques, comme se pencher pour toucher ses orteils et maintenir cette position pour étirer petit à petit les ischiojambiers. Cependant, les étirements statiques ne sont pas très utiles pour les runners qui doivent s’échauffer avant un run.

Avant un run, il est plutôt conseillé d’essayer des étirements dynamiques. Les étirements dynamiques réduisent le risque de blessure et stimulent le flux sanguin vers tes muscles et tes articulations. Tu peux faire des balancements de jambes, des squats, des levers de genoux et des talons-fesses.

Essaie ces 5 étirements dynamiques pour les runners, recommandés par l’entraîneur de running professionnel Tywon Thompson.

Les bananes aident-elles à prévenir les crampes pendant un run ?

C’est un mythe ! Les bananes sont nutritives, mais ne soulagent pas les crampes provoquées par l’exercice.

Dessin au trait d’une banane

Les bananes sont une excellente collation pour l’exercice, pleines de sucres et d’électrolytes faciles à digérer.

En règle générale, les crampes musculaires pendant l’exercice sont causées par une déshydratation ou un déséquilibre électrolytique. Donc, si les bananes sont pleines d’électrolytes, elles doivent être excellentes pour prévenir les crampes, non ?

Pas vraiment. Une étude menée en 2012 par le Département de la santé, de la nutrition et de l’exercice de l’Université d’État du Dakota du Nord a révélé que les bananes, bien que riches en électrolytes, sont peu susceptibles de soulager les crampes induites par l’exercice.

Ce fruit contient tout de même de nombreux de nutriments. Les bananes sont des collations faciles à transporter et peuvent te fournir de l’énergie pendant n’importe quel exercice.

Que faut-il manger pour soulager les crampes ?

Les recherches indiquent que les aliments vinaigrés peuvent aider à soulager les crampes. Le vinaigre envoie un message au cerveau pour détendre le système nerveux, ce qui diminue l’activité des motoneurones dans le muscle qui contracte la crampe. Du jus de cornichon ou un peu de vinaigre de cidre de pomme avant ton prochain run peuvent t’aider à prévenir les crampes musculaires.

Tu veux plus de données scientifiques ? Consulte notre équipe Run Signature pour en savoir plus. 

Étiquettes