Icons caret-sm-white star-half circle-drag icon-checkmark-nocircle icon-envelope Left Arrow Scroll down Scroll down close Expand Scroll down quote-marks squiggle Play Play Pause Pause long squiggle squiggle 1 close filter-icon Info Information Plus Icon Minus Icon Check Icon Check Icon
Belgique Drap. Belgique français Changement
Minpan.
Belgique Drap. Belgique français Changement
Équipement et technologie

Quelles chaussures Brooks sont les mieux adaptées en cas de fasciite plantaire ?

Un runner posant avec une paire de chaussures de running
Flèche Bas
Flèche Bas

La fasciite plantaire est un problème qui peut être gênant ou même handicapant et elle peut avoir un impact important sur ton programme d’entraînement de running. Mais quelles sont les causes exactes de cet état frustrant ? Y a-t-il quelque chose que tu puisses faire pour t’en débarrasser ? Et quelles chaussures sont les mieux adaptées en cas de fasciite plantaire ? Regardons de plus près tous les détails que tu dois connaître.

La fasciite plantaire, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, qu’entend-on par fasciite plantaire ? Il s’agit d’une affection courante qui provoque des douleurs au niveau du talon et de la voûte plantaire et qui se caractérise par une inflammation du fascia plantaire. Le fascia plantaire est l’épaisse bande fibreuse qui s’étend le long de la plante du pied, reliant le talon aux orteils. Il est extensible comme un élastique et permet d’absorber les chocs. Cela signifie qu’il soutient la voûte plantaire et facilite la mobilité du pied lors de la marche ou de la course.

Lorsque le fascia plantaire est trop étiré ou trop sollicité, il peut provoquer une fasciite plantaire, entraînant une inflammation. Il peut alors être douloureux de s’appuyer sur le pied concerné et cela peut aussi provoquer une douleur au talon, par exemple lorsque tu marches ou que tu cours.

Symptômes de la fasciite plantaire

Pour la plupart des gens, la fasciite plantaire se manifeste par une douleur aiguë et lancinante à la base du talon. Cette douleur peut être ressentie dès le matin, au lever du lit, et peut te faire boiter dès les premiers pas de la journée.

Tu peux aussi ressentir une sensation similaire après une position assise prolongée. Cela est dû au fait que le fascia plantaire se raccourcit pendant la nuit, ou lorsque tu restes en position assise pendant une longue période, et qu’il s’étire à nouveau soudainement lorsque tu commences à marcher.

Tu peux aussi ressentir une douleur pendant les premières minutes d’un run. Cependant, la plupart des runners constatent qu’une fois qu’ils se sont échauffé les pieds, la douleur s’estompe puis réapparaît en fin de run.

De nombreuses personnes atteintes de fasciite plantaire ressentent également une douleur le long de la voûte plantaire, là où l’épaisse bande de fascia plantaire s’étend du talon aux orteils.

Quelles sont les causes de la fasciite plantaire ?

Il n’existe pas de cause unique à la fasciite plantaire, ce qui signifie que deux personnes souffrant de cette affection peuvent avoir des facteurs contributifs différents. Voici quelques-unes des causes possibles :

  • Augmenter le niveau d’activité et courir trop de kilomètres trop vite
  • Courir en ayant les mollets tendus
  • Voûte plantaire haute : les personnes ayant une voûte plantaire haute développent souvent une fasciite plantaire–
  • Porter des chaussures avec un amorti insuffisant ou un soutien inadéquat
  • Courir ou marcher sur des surfaces dures trop souvent

De nombreuses affections peuvent causer des douleurs au talon, donc si tu penses avoir une fasciite plantaire, il est important d’en parler à un médecin ou à un kinésithérapeute pour comprendre quels facteurs peuvent contribuer à cette affection et obtenir un plan de traitement.

Comment traiter la fasciite plantaire

Le traitement de la fasciite plantaire nécessite généralement d’adapter son mode de vie et de prendre soin de soi, ce qui, pour de nombreuses personnes, suffit pour guérir. Cependant, certaines personnes auront besoin d’une intervention médicale. Tout dépend de la gravité de tes symptômes et de l’impact qu’ils ont sur ta vie.

Si tu veux savoir comment te débarrasser d’une fasciite plantaire, voici quelques-unes des options de traitement les plus courantes :

Le repos

Si la course à pied est à l’origine du problème et qu’elle exacerbe la douleur, il est préférable de faire une pause. Je sais que ce n’est pas la réponse que tu as envie d’entendre. Mais continuer malgré la douleur ne fera qu’intensifier la fasciite plantaire, au lieu d’améliorer la situation. Par conséquent, faire une pause pourra t’aider à atténuer la douleur et, dans certains cas, suffira même pour continuer à courir, sans douleur. Limite-toi à des activités qui ne te font pas souffrir, comme le vélo, la natation ou les exercices de musculation du haut du corps.

Glycerin GTS 21

La glace

La glace permet de réduire l’inflammation et de soulager la douleur due à la fasciite plantaire. Applique de la glace sur la zone affectée pendant 15 à 20 minutes toutes les 2 à 3 heures, en particulier au cours des 48 premières heures suivant l’apparition de la douleur au niveau du talon ou de la voûte plantaire. Une bouteille d’eau congelée que l’on fait rouler sous le pied est souvent utilisée pour soulager l’ensemble du fascia plantaire.

Les étirements

De nombreuses personnes souffrant de mollets ou de tendons d’Achille tendus contractent une fasciite plantaire. Face à cela, les étirements peuvent contribuer à améliorer la souplesse et à soulager les tensions dans ces zones. L’un des meilleurs étirements à faire dès le matin est le suivant :

  • Tiens les orteils d’un pied dans une main et plie-les doucement vers ton tibia
  • Avec l’autre main, masse doucement la base de ton talon et le long de ton fascia plantaire Maintiens la position pendant 15 à 30 secondes
  • Recommence trois fois de chaque côté

Des attelles de nuit et orthèses

Certaines personnes trouvent les attelles de nuit utiles. Elles peuvent être portées pendant que tu dors pour maintenir le pied en dorsiflexion, afin d’étirer le fascia plantaire. Pendant la journée, certaines personnes portent des orthèses dans leurs chaussures pour renforcer le soutien de la voûte plantaire.

Des chaussures avec soutien

Un bon soutien de la voûte plantaire est essentiel en cas de fasciite plantaire. Il faut donc renoncer aux talons hauts et aux tongs, et opter pour des chaussures qui soutiennent les talons et la voûte plantaire.

La thérapie par ondes de choc

Dans certains cas plus graves, ton médecin ou ton kinésithérapeute peut te recommander une thérapie extracorporelle par ondes de choc (TEOC). Ton kinésithérapeute utilisera une machine pour générer des ondes de choc à haute énergie, appliquées au niveau du talon ou de la plante du pied. Ces ondes créent des micro-traumatismes dans les tissus ciblés, ce qui peut stimuler une réaction de guérison dans le corps. En d’autres termes, au fil du temps, ces ondes peuvent stimuler la circulation sanguine, réduire l’inflammation et atténuer les symptômes de la fasciite plantaire.

Des injections de stéroïdes

Si tes symptômes sont particulièrement graves ou si ta fasciite plantaire ne s’améliore pas après quelques mois de traitement, ton médecin pourra te prescrire des injections de stéroïdes dans le pied. Ces injections visent à soulager la douleur et réduire l’inflammation.

Ce qu’il ne faut pas faire en cas de fasciite plantaire

Pour que tes symptômes ne s’aggravent pas, il y a certaines choses à éviter en cas de fasciite plantaire. En voici quelques-unes :

  • Ignorer les symptômes : cela peut aggraver les lésions et retarder le processus de guérison.
  • Courir de manière excessive : les impacts répétitifs, en particulier sur les surfaces dures, peuvent aggraver la maladie.
  • Marcher pieds nus sur des surfaces dures : il est conseillé de porter des chaussures avec soutien, même à la maison.
  • Porter des chaussures inadaptées : les chaussures dont le soutien de la voûte plantaire est inadéquat, les semelles usées ou l’amortissement insuffisant peuvent aggraver la fasciite plantaire.
  • Sauter l’échauffement : si tu fais des runs courts ou d’autres types d’exercices, n’oublie jamais de t’échauffer, en particulier les muscles du mollet et de la cheville.

Quelles chaussures sont les mieux adaptées en cas de fasciite plantaire ?

Nous avons découvert que les meilleures chaussures pour la fasciite plantaire ont un drop plus élevé du talon aux orteils et un bon amorti pour éliminer les impacts. Parfois, une chaussure plus rigide et moins souple peut aider.

Il faut d’abord voir si tu présentes ou non une déviation calcanéenne lorsque tu marches ou cours. Une déviation calcanéenne signifie que tes chevilles roulent vers l’intérieur, l’une vers l’autre, et sur tes voûtes plantaires, ce qui peut exercer une forte pression sur le bord intérieur de tes pieds.

Si c’est le cas, il est préférable d’opter pour une chaussure avec soutien. En revanche, si ta course te semble stable ou si tes chevilles roulent un peu vers l’extérieur, des chaussures neutres peuvent être une meilleure option pour toi. Pour savoir si tu souffres d’une déviation du calcanéum, rends-toi dans un magasin de running local pour faire analyser ta foulée.

Et si tu as besoin d’un soutien précisément sous la voûte plantaire, alors nous te recommandons une semelle intérieure. Nos chaussures sont dotées d’une semelle de propreté remplaçable que tu peux retirer afin d’insérer ta propre semelle intérieure.

Chaussures Brooks contre la fasciite plantaire

Alors, pour quels modèles Brooks devrais-tu opter ?

Chaussures avec soutien

Si tu as besoin d’une chaussure avec soutien, l’Adrenaline GTS est un excellent choix. Cette chaussure offre une combinaison parfaite de soutien et de souplesse, avec un drop de 12 mm du talon aux orteils, ce qui permet de placer plus de poids sur l’avant-pied et de réduire l’impact sur le talon.

De plus, l’Adrenaline GTS donne un excellent amorti sous le pied et du soutien pour contrôler ta déviation calcanéenne pendant que tu marches ou cours.

Adrenaline GTS 23 pour femme

Si l’Adrenaline GTS ne présente pas assez d’amorti pour toi, les modèles Ariel GTS ou Beast GTS pourraient être la chaussure qu’il te faut. Ces chaussures offrent un excellent soutien de la voûte plantaire et un amorti supérieur. L’Ariel GTS et la Beast GTS offrent le même drop de 12 mm que l’Adrenaline GTS, mais grâce à leur base large, à leur amorti souple et à leur chaussant généreux, elles conviennent parfaitement pour les orthèses.

Chaussures neutres 

Si tu recherches une chaussure neutre, la Ghost est un très bon choix. Elle offre également un drop de 12 mm du talon aux orteils, avec une zone des orteils légèrement plus large pour te donner un peu plus de marge de manœuvre. Elle est également dotée de l’amorti DNA LOFT v2 pour plus de confort pendant la course.

La Ghost Max peut également te convenir. Elle te permet de maintenir une démarche neutre tout en offrant plus de largeur pour une meilleure stabilité. Elle est dotée d’un amorti souple, d’une semelle GlideRoll Rocker et d’un drop bas pour réduire l’absorption d’énergie dans les tissus mous de ton pied, ce qui peut atténuer la pression sur le fascia plantaire.

Où ressens-tu la douleur ?

La fasciite plantaire survient lorsque la bande fibreuse qui s’étend sous la plante des pieds s’enflamme et devient douloureuse. La douleur peut être soulagée en déchargeant le fascia plantaire par une restriction des mouvements du pied ou en ajoutant plus d’amorti sous le talon pour atténuer la douleur au premier contact avec le sol. La chaussure la mieux adaptée dépend de la manière dont la douleur se manifeste (dans le talon ou sous la voûte plantaire). La Ghost Max restreint le mouvement du pied en augmentant la rigidité de la flexion, tandis que la Ghost a des talons doux et moelleux au toucher. 

Tu ne sais pas quelle chaussure de running Brooks te convient le mieux ? Utilise notre outil Trouve ta paire idéale ou rends-toi dans un magasin de running pour essayer une paire de Brooks en personne.

Les conseils de notre rédaction sont uniquement destinés à des fins d’information ou d’éducation d’ordre général. Nous t’encourageons toujours à parler avec ton médecin ou ton professionnel de santé avant d’apporter des modifications à tes routines de running, de nutrition ou de remise en forme.

Étiquettes
Écrit par
Brooks Staff

Personnel de Brooks